dimanche 24 mars 2019

Casablanca : Dématérialisation de la légalisation de signature et la certification des copies en 2019

La ville de Casablanca, engagée dans un chantier de dématérialisation de tous ses services administratifs d’ici 2022, va commencer en 2019 par la légalisation des signatures et la certification de la conformité des copies des documents originaux qui constituent les premiers services demandés par les citoyens et les organismes privés ou publics.

En effet, ce chantier s’inscrit dans le cadre du Schéma directeur de transformation numérique du Grand Casablanca. A cet effet, Casa Prestations, société de développement local (SDL) en charge du dossier via sa business unit «Casa Numeric», a lancé, le 28 septembre dernier, un appel à manifestation d’intérêt pour la mise en place et l’exploitation d’une plateforme de dématérialisation de services administratifs relevant des attributions de la commune de Casablanca, l’ouverture des plis-étant prévue le 29 octobre.

La livraison de la plateforme avec les volets assistance au démarrage et formation doit avoir lieu en mars 2019. La plateforme, qui servira dans un premier temps à dématérialiser la légalisation et la certification, sera évolutive pour intégrer, à terme, tous les autres services administratifs. Elle servira également de source d’information pour les décideurs à travers des reportings (tableaux de bord, délais, régularité…).

Le système devra être accessible aux usagers via des bornes dans les 126 bureaux de la commune de Casablanca dédiés à la légalisation et à la certification ainsi que via web et mobile.

Pour la légalisation de signature, les citoyens/représentants légaux des organisations devront faire le déplacement aux bureaux de la commune une seule fois et ce, pour s’inscrire, déposer leur empreinte biométrique et leur signature électronique.

Pour la certification des documents, un déplacement unique sera nécessaire pour la présentation de chaque document original alors que d’autres déplacements sont à prévoir en cas d’expiration d’un document.

Zineb Alaoui

Voir aussi

Le statut des cadres enseignants des AREFs bientôt révisé (M. El Khalfi)

Le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.