mardi 24 avril 2018
Flash Infos

Finance africaine : Un symposium pour la stabilité financière

Des experts internationaux et des cadres d’autorités financières africaines et de groupements professionnels du secteur financier national se sont réunis, à Rabat, dans une perspective d’arrêter les pistes de réflexion à même d’améliorer et de renforcer le cadre de stabilité financière, notamment en Afrique.

Ainsi, les participants à un symposium régional sur la stabilité financière, organisé par Bank Al-Maghrib, ont débattu des dernières évolutions dans le domaine de gestion des risques liés au développement des institutions financières panafricaines, ainsi que des questions relatives à la cyber-résilience.
Intervenant à l’ouverture de cette rencontre, le wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, a dressé un certain nombre d’évolutions que connaît, à l’heure actuelle, l’environnement interne et externe du système financier africain.
Ces évolutions, qui concernent principalement l’impact de la transformation numérique et des innovations technologiques sur la sphère financière, favorisant notamment le risque de recrudescence des cyberattaques du secteur financier, imposent aussi bien aux régulateurs qu’aux établissements financiers de s’adapter pour faire face à l’émergence de nouveaux risques.

Ces évolutions portent aussi sur les politiques de renforcement de l’intégration économique et financière en Afrique qui ont favorisé l’expansion des activités transfrontières de plusieurs institutions financières africaines. Cette expansion n’est pas sans risques sur la stabilité financière, au vu des menaces de contagion transfrontières.
En matière de coopération transfrontières, Jouahri a relevé la forte expansion qui a caractérisé l’activité du secteur bancaire national en Afrique, avec une présence remarquable dans 26 pays du continent, rappelant que la banque centrale a signé dans ce sens plusieurs conventions avec les autorités financières des pays d’accueil, mené des missions de contrôle conjointes et organisé plusieurs collèges des superviseurs.

HD

Voir aussi

Banques : Le Maroc, 4ème en Afrique

Le Maroc est le 4ème marché bancaire africain en termes de croissance et de rentabilité, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.