Enquête HCP | 34% des ménages se sont retrouvés sans aucun revenu

Enquête HCP | 34% des ménages se sont retrouvés sans aucun revenu

Une enquête menée par le Haut Commissariat au Plan (HCP) pour identifier l’impact du coronavirus sur la situation économique, sociale et psychologique des ménages a révélé que 34% des ménages se sont retrouvés sans aucun revenu en raison de la pandémie.

“34% des ménages affirment n’avoir aucune source de revenus en raison de l’arrêt de leurs activités au temps de confinement”, selon les résultats de cette étude menée du 14 au 23 avril auprès d’un échantillon de 2.350 ménages représentatifs des différentes couches socio-économiques de la population marocaine selon le milieu de résidence, urbain et rural.

Cette proportion est légèrement plus élevée parmi les ruraux (35%) que parmi les citadins (33%), précise le HCP, notant qu’elle s’élève à 44% parmi les ménages pauvres, à 42% parmi les ménages de l’habitat précaire, à 54% parmi les artisans et ouvriers qualifiés, à 47% parmi les commerçants, et à 46% parmi les ouvriers et manœuvres agricoles.

Par rapport à leur situation financière actuelle, pour 38% des ménages, le revenu couvre juste les dépenses, 39% en milieu urbain et 35% en milieu rural, 22% puisent de leurs épargnes (20% en milieu urbain et 26% en milieu rural), 14% recourent à l’endettement (12% en milieu urbain et 17% en milieu rural) et 8% comptent sur les aides de l’État pour couvrir leurs dépenses quotidiennes, 9% en milieu urbain et 5% en milieu rural.

Pour les aides publiques aux ménages pour perte d’emploi, le HCP souligne qu’un ménage sur cinq (19%) a reçu une aide de l’État pour compenser la perte d’emploi : 13% dans le cadre du programme RAMED et 6% dans le cadre du programme d’aide aux salariés formels (CNSS).

“49% des ménages affirment qu’au moins un de leurs membres actifs occupés a été contraint d’arrêter son activité, 40% d’entre eux ont reçu une aide de l’État ou de la part de l’employeur, d’après les résultats de l’enquête.

Selon la source d’aide, 31% des transferts reçus proviennent de l’État à travers le programme d’aide aux salariés formels (CNSS), 34% en milieu urbain et 16% en milieu rural. Rapportés à l’ensemble des ménages marocains, la part des ménages bénéficiaires de ce programme d’aide s’élève à 6% à l’échelle nationale, 8% en milieu urbain et 2% en milieu rural.

Quant à l’aide de l’État à travers le ciblage du programme RAMED, elle a été évoquée par 67% des ménages bénéficiaires, 63% en milieu urbain et 81% en milieu rural.

A l’échelle nationale, cette proportion s’élève à 13%, 15% en milieu urbain et 9% en milieu rural, estime le HCP, soulignant qu’elle atteint 22% pour les ménages dirigés par des ouvriers et manœuvres agricoles, 19% par des ouvriers et artisans qualifiés, et 16% par des commerçants.

Par ailleurs, le HCP fait savoir que 18% des ménages n’ayant pas perdu de l’emploi ont également bénéficié de l’aide de l’État, 13% en milieu urbain et 26% en milieu rural, ajoutant que ces ménages représentent 3,6% des ménages marocains.

“Près de trois ménages sur quatre (72%) bénéficiaires de l’aide de l’État, estiment que ces aides ne sont pas suffisantes pour compenser la perte des revenus, 75,9% en milieu urbain et 55,7% en milieu rural”, d’après la même source.

LR/MAP

Voir aussi

CGEM | Présentation du Plan de Relance économique nationale

CGEM | Présentation du Plan de Relance économique nationale

Le président et vice-président général de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), Chakib …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.