vendredi 18 août 2017

OCP : L’année démarre sur les chapeaux de roue !

Mustapha terrab pdg ocp

L’OCP a dévoilé ses résultats au premier trimestre 2015 et le moins que l’on puisse dire, c’est que le géant phosphatier a démarré l’année 2015 en beauté.

L’année 2015 démarre sur les chapeaux de roue pour l’OCP. Son chiffre d’affaires a atteint 10,9 milliards de dirhams (MMDH) à fin mars 2015, en croissance de 27% par rapport à la même période une année auparavant.
Cette hausse significative s’explique par l’augmentation des ventes d’engrais, l’effet de taux de change favorable, ainsi que la hausse des prix. Au total, l’OCP a vendu 1,2 million de tonnes durant le premier trimestre 2015, en progression de 4% sur une année glissante. «L’amélioration du chiffre d’affaires au premier trimestre reflète aussi bien les volumes importants de vente d’engrais que l’augmentation des prix et un effet de taux de change favorable. En termes plus spécifiques, les ventes d’engrais en Afrique ont triplé et représentent près du tiers du total de notre chiffre d’affaires total d’engrais. Soutenir la forte croissance de la demande en Afrique reste une cible importante pour l’OCP», explique Mostafa Terrab, président-directeur général (PDG) du groupe OCP.

In fine, la marge brute de l’OCP s’est située à près de 7,4 MMDH à fin mars 2015, en comparaison avec une marge brute à 5,6 MMDH seulement à fin mars 2014. Pareillement, le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA) s’est établi à 3,9 MMDH à fin mars, contre 2,1 MMDH une année auparavant. «Nous avons entamé l’année sur une note positive, réalisant une importante hausse du chiffre d’affaires et une progression significative de l’EBITDA au premier trimestre. Je suis particulièrement satisfait d’annoncer une progression de la marge d’EBITDA à 36% et qui figure parmi les plus élevées de l’industrie», se réjouit Terrab. De ce fait, le résultat opérationnel a atteint 3,2 MMDH, en accroissement de 92% en glissement annuel.
«Ce premier trimestre très positif souligne l’amélioration de notre efficience opérationnelle au fur et à mesure que le slurry pipeline contribue à réduire nos coûts de transport et d’énergie. De plus, notre programme d’investissement visant à augmenter nos capacités nous permet de réaliser des économies d’échelles. Ces gains d’efficience opérationnelle sont renforcés par le caractère unique des réserves de l’OCP, ainsi que sa position de leader en termes de coûts de production sur le marché international», précise le PDG de l’OCP.
En ce qui concerne son plan stratégique, l’OCP compte poursuivre sa politique d’investissement afin d’améliorer la production, ainsi que la rentabilité. «Notre plan stratégique est en bonne voie et les fonds issus de notre récent emprunt obligataire d’avril 2015 seront dédiés à notre plan d’investissement visant à optimiser notre production et améliorer notre rentabilité. Par ailleurs, nous continuerons d’employer notre agilité commerciale dans le but d’optimiser notre profitabilité», selon la même source. Il faut savoir que l’OCP est idéalement positionné dans le marché international des phosphates et est soutenu par des avantages compétitifs systémiques. Ces derniers sont principalement l’accès à une importante réserve de phosphate et l’augmentation de sa capacité, ainsi qu’une efficacité opérationnelle optimisée.

Anas Hassy

Voir aussi

Nador : Les tensions du Rif relancent les projets en arrêt

Plusieurs projets détaillés, des budgets réactualisés, une série de réunions organisées ces derniers jours par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.