jeudi 23 novembre 2017

Le Roi Mohammed VI et Donald Trump : 1er contact

Le Roi Mohammed VI a eu «un entretien téléphonique avec Donald Trump, Président-élu des Etats Unis d’Amérique », au cours duquel le Souverain a réitéré ses chaleureuses et sincères félicitations à M. Trump pour son élection en tant que 45ème Président des Etats Unis.

L’entretien, rapporté par un communiqué du Cabinet royal, intervient au lendemain de la confirmation définitive de l’élection de Donald Trump à la tête des Etats Unis.

Les deux chefs d’Etats ont soulevé plusieurs points et «ont convenu d’œuvrer au renforcement des liens stratégiques, forts profonds et multidimensionnels qui unissent les deux pays».

Les Etats-Unis soutiennent le plan marocain d’autonomie 

Nombreux observateurs américains estiment que les relations stratégiques entre le Maroc et les Etats-Unis ne risquent guère d’être perturbées par l’élection de Donald Trump. Historiquement, les liens entre Rabat et Washington ont toujours été au beau fixe, malgré quelques brouilles occasionnelles aussitôt dissipées. D’ailleurs les USA ont récemment réaffirmé leur appui au plan d’autonomie des régions du sud pour la résolution du conflit autour du Sahara.  

Coopération sécuritaire renforcée

En 2016, les Etats-Unis ont amendé l’accord de coopération sécuritaire avec le Maroc, accordant ainsi une  rallonge de 6 millions de dollars au Maroc pour la modernisation de la DGSN (Direction Générale de la Sûreté Nationale). Dans la même lignée, l’ambassadeur  américain Dwight Bush a rencontré à plusieurs reprises  des responsables de la DGAPR (Direction Générale de l’Administration Pénitentiaire et de la Réinsertion). Un accord a été finalement signé entre les deux parties en faveur d’un soutien financier des USA (3 millions de dollars) pour  la modernisation de la DGAPR.  

Maroc-USA : des relations séculaires

Si les observateurs sont assez optimistes sur le fait que le caractère séculaire de l’amitié maroco-américaine ne devrait pas être remis en cause par l’administration Trump, c’est pour deux raisons au moins. D’abord, il y a toujours eu des affinités entre le Maroc et le parti que représente le Président Trump: le parti des Républicains. Ensuite, au-delà de toute considération partisane, la coopération sécuritaire entre les deux pays et leur lutte commune contre le terrorisme ont considérablement renforcé leurs liens. Pour rappel, le président sortant Barack Obama a officiellement accueilli le Roi Mohammed VI lors de sa dernière visite officielle aux Etats-Unis.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Doing Business 2018 : Le Maroc recule d’un point, mais confirme son leadership

La 15ème édition du rapport Doing Business 2018, publiée par la Banque Mondiale, place le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.