lundi 21 août 2017

Au Maroc, «Machi bessmity»

Machi bessmity maroc

Le mouvement ne se justifie pas et ne s’excuse pas non plus. Au Maroc, il s’indigne, dénonce et condamne la barbarie des actes perpétrés «au nom d’un islam» à part. Un islam qui n’a foi que dans le radicalisme, l’extrémisme et le terrorisme…

Tolérance, bon voisinage, respect de l’autre et surtout pacifisme n’ont plus de raison d’être chez ces «néo-musulmans» qui bafouent, par leurs actes et comportements, les vraies prescriptions et les grands préceptes de l’islam qu’ils sont en train de détruire. L’islam sur lequel ils attirent les foudres de l’Occident qui a besoin du moindre prétexte pour s’attaquer à de pauvres musulmans qui paient pour la «bêtise» que d’autres ont commise en leur nom… Sans tenir compte du nombre de «vies» qui se perdent au nom de l’ignorance et de l’atrocité… Des pseudo-musulmans qui pillent, ravagent et tuent quand Dieu leur défend de tuer sans raison valable et encore… Des ennemis jurés se font ainsi de l’Islam… Des avocats du Diable se font aussi, mais savent-ils au moins qui est le Diable?
C’est ainsi que les musulmans de Grande-Bretagne se sont insurgés… «Enough», ont-ils crié, dans le respect de la liberté de l’autre… Soyez qui vous voulez, faites ce que bon vous semble, mais ne le faites surtout pas sous l’étendard de l’islam, ne le faites pas en notre nom! Le mouvement «Not in my name» a vite eu un écho remarquable et a été rallié dans différents pays d’Europe, notamment en France… Il a même inspiré des initiatives ailleurs telles le cas de «Machi bessmity» (Pas en mon nom) lancé au Maroc, non seulement au nom de l’islam, pour et par des musulmans, mais au nom de l’Humanité et dont Ahmed Ghayet, l’un des initiateurs, nous confie ici les tenants et les aboutissants.

Et «Machi bessmity» est née

«Nous avons lancé notre initiative ”Machi bessmity”, vendredi 26 septembre à 20 heures, à quatre: Narjis Rerhaye, Réda Dalil, Ahlam Jebbar et moi-même. Aujourd’hui mardi 30 septembre, à midi, nous sommes 5.000. C’est un beau résultat! Cela montre que beaucoup de Marocain(e)s n’attendaient qu’un ”canal” leur permettant de s’exprimer… Nous avons ouvert la voie aux voix! Notre intention est de lui donner le maximum d’ampleur. Ce n’est pas une initiative de ”Musulmans par et pour les Musulmans”. Dès le départ, nous l’avons dit: c’est au nom de l’Humanité que nous agissons pour dénoncer la barbarie. D’ailleurs, dès le lancement, des Marocain(e)s de toutes confessions ont rejoint l’appel, des ”Marocains de cœur” vivant sur le sol du Royaume également, ainsi que des ”citoyens du monde” sensibles à notre combat contre la barbarie… Pour toucher encore plus de monde nous sommes aussi sur le terrain: nous avons distribué des autocollants «Machi bessmity» aux participants des Assises du tourisme. Le wali de Marrakech va apposer notre autocollant sur les taxis de sa ville; des jeunes artistes du Street Art sont en train de réaliser un tag géant à Casablanca; un jeune slameur, Mohamed Hilal, écrit un slam; les jeunes de différentes associations de jeunes (Droit de Cité, Happy Nass, Marocains Pluriels juniors, Lueur d’Espoir Casa…) préparent un album photos autour du slogan ”Machi bessmity”…
Même s’il est clair que l’initiative «Not in my name» des musulmans de Grande-Bretagne nous a inspirés, nos objectifs sont plus larges. Dans ”Machi bessmity”, nous n’avons pas voulu nous ”enfermer”; toutes les nationalités, toutes les religions sont associées… C’est la seule initiative du genre dans le monde arabo-musulman et nous avons voulu rester fidèles à la spécificité de notre pays: la diversité! Nous sommes clairs également sur un point: il ne s’agit pas d’un exercice de justification ou d’une formule d’excuse. Dans le préambule de notre texte, nous l’exprimons haut et fort… Notre but est vraiment de condamner la barbarie et de provoquer un sursaut, le plus rassembleur possible».

Hamid Dades

Texte fondateur de l’initiative «Machi bessmity»


«Nous justifier? Tel n’est pas notre objectif.
Nous excuser? Tel n’est pas notre but, de quoi et pourquoi d’ailleurs?
Mais nous indigner, oui!
Dénoncer, oui!
Condamner, oui!
Dire qu’en aucun cas les actes de barbarie perpétrés par des fanatiques sanguinaires ne peuvent être commis en notre nom, ne peuvent être attribués à l’islam…OUI!
Il faut à ce titre dire que les journalistes, les politiques, les commentateurs… doivent cesser d’employer le terme “Musulmans” pour désigner ces assassins; les termes pour les nommer sont à puiser dans ceux qui désignent -usuellement- ce genre de criminels, le dictionnaire en regorge!
Initiateurs de cette action #‎MachiBessmity‬‬, nous sommes Musulmans, mais cet appel n’a pas vocation à être une “initiative exclusive de Musulmans”: Machi Bessmity -Pas en notre nom- a pour objectif de dire qu’en tant que Musulmans, nous dénions à ces criminels le droit de dire qu’ ils agissent en notre nom, au nom de notre religion, laquelle précise que “tuer un innocent revient à tuer l’humanité toute entière”… Mais plus largement, elle a pour but d’inviter chacun(e) -quelle que soit sa religion- à dire qu’en tant qu’humain, il dénie à ceux qui commettent ces crimes de le faire en leur nom!
«Machi bessmity», un cri de ralliement qui nous unira et qui sera assez fort pour dépasser la haine, la violence, l’abomination et créer un anti-virus suffisamment fort pour immuniser l’humanité de cette barbarie.

 

Voir aussi

Voyage… Ces jeunes qui bousculent les habitudes…

Diplôme en poche, nouveau boulot, les moins de 35 ans bousculent les habitudes et, surtout, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.