mercredi 23 août 2017

PADD 2020 : Lydec réhabilite l’étang d’El Oulfa

La Fondation Lydec, la Préfecture d’arrondissement de Hay Hassani et le Bureau «Des Paysages-Labib» ont signé une convention de partenariat marquant le lancement du projet de réhabilitation de l’étang d’El Oulfa, situé au quartier Al Firdaous à Casablanca.

Anciennement connu sous le nom d’«Etang Schneider», l’étang d’El Oulfa est un des rares lacs urbains du Royaume. D’une superficie globale de 9 ha, cet espace recèle des richesses faunistiques et floristiques à préserver et à mettre en valeur.

En vertu de cette convention tripartite, la Fondation Lydec s’engage à apporter son soutien financier pour la réalisation des études paysagères du projet de réhabilitation de l’étang d’El Oulfa et de ses abords (jardin écologique, berges…). Par ailleurs, Lydec accompagne ce projet, depuis ses débuts, en apportant son expertise directe d’opérateur. En effet, l’entreprise travaille depuis plusieurs mois sur un programme d’actions visant à améliorer la maîtrise des apports issus des trois collecteurs d’eaux usées de la zone.

Pour la réalisation du projet de réhabilitation de l’étang d’El Oulfa, Lydec et sa fondation s’appuient également, dans le cadre de leur démarche de dialogue responsable avec les parties prenantes, sur les expertises de la société civile, à travers l’implication de partenaires universitaires, mais aussi associatifs, tels que l’Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre et l’Association Recherche Action pour le Développement Durable.

Le projet de réhabilitation de l’étang d’El Oulfa et de ses abords représente ainsi une contribution concrète au développement durable du Grand Casablanca. La signature de cette convention entre la Fondation Lydec et la Préfecture d’arrondissement de Hay Hassani s’inscrit dans le cadre du Plan d’Actions Développement Durable, (PADD 2020) de Lydec qui vise, entre autres, à contribuer à l’amélioration du cadre de vie des Casablancais et à sensibiliser ses parties prenantes à l’environnement et au développement durable, à travers notamment les actions de la Fondation Lydec.

Voir aussi

RAM/Afrique : Conversion du Boeing 767-300 en cargo

Royal Air Maroc (RAM) vient d’annoncer la commande, auprès du constructeur aéronautique Boeing, d’une conversion …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.