lundi 20 novembre 2017

Maroc : Attijariwafa bank, pour la dématérialisation des cautions douanières

Attijariwafa bank, groupe bancaire et financier de référence en Afrique, a toujours veillé à mettre en place, en faveur de sa clientèle entreprise, des solutions innovantes lui permettant de fluidifier et de dématérialiser les transactions commerciales.

A cet effet et dans le cadre du programme national e-gov, Attijariwafa bank a signé une convention avec l’Administration des Douanes et Impôts Indirects (ADII), en vue de mettre au profit de sa clientèle importatrice et exportatrice une solution lui permettant de dématérialiser les cautions douanières relatives aux comptes souscrits sous régimes économiques en douane, de manière sécurisée, sur son système de dédouanement des marchandises en ligne BADR (Base Automatisée des Douanes en Réseau).

Tout compte ouvert sur BADR générera automatiquement une demande de cautionnement à destination d’Attijariwafa bank, si celle-ci est la banque choisie lors de l’ouverture dudit compte.

Le démarrage de ce service en phase pilote a été annoncé depuis le 16 octobre 2017, permettant aux clients d’Attijariwafa bank l’utilisation des deux canaux (physique et électronique). La fin de cette période permettra au client, via une dématérialisation totale de ses demandes de cautions douanières, de réaliser des économies de temps considérables en le dispensant de se déplacer en agence pour la signature de ses cautions.

Ce projet national de digitalisation est en ligne avec le plan stratégique «Energie 2020» d’Attijariwafa bank. Il vient étoffer une offre de solutions de banque à distance sécurisées, en faveur de sa clientèle entreprise, pour la dématérialisation de ses opérations de paiement, obligations administratives et de Trade via Online Trade et Attijarinet entreprise. Un projet dont Mouawia Essekelli, Directeur général adjoint en charge de la Banque Transactionnelle du Groupe Attijariwafa bank, explique au Reporter l’étendue, les objectifs et les attentes.

HD

Entretien à ce sujet…

Mouawia Essekelli, DGA en charge de la Banque Transactionnelle du Groupe AWB

Opter pour la caution bancaire dématérialisée

Attijariwafa bank vient de  lancer une solution qui permettra de dématérialiser les cautions douanières. Concrètement, en quoi consiste cette nouvelle offre?

Attijariwafa bank, partenaire incontournable des entreprises opérant à l’international, accompagne l’ADII (Administration des Douanes et des Impôts Indirects) dans ce projet de dématérialisation qui s’inscrit dans la stratégie globale du pays, visant la simplification des procédures en douanes, ainsi que la transformation des formalités de dédouanement en circuit «zéro papier».

Concrètement, les opérateurs se connecteront sur le système BADR (Base Automatisée des Douanes en Réseau), une application intégrée avec notre système bancaire et qui couvre le processus complet de gestion de leur activité douanière. En plus d’y initier leur déclaration, les opérateurs pourront désormais choisir l’option de la caution bancaire dématérialisée. Grâce à un interfaçage entre le système BADR et le système bancaire, le processus de validation est automatiquement déclenché au sein des services de traitement d’Attijariwafa bank, améliorant ainsi la célérité du traitement et la qualité de service pour nos clients. La matérialisation jusqu’à présent de l’engagement de la banque caution, par sa signature sur la version papier de la déclaration, sera remplacée par sa validation électronique sur le système BADR.

A qui est-elle adressée et pourquoi?

Cette solution s’adresse à tous les importateurs et exportateurs réalisant des opérations sous régimes économiques en douanes. Elle a pour principaux objectifs de  garantir un meilleur service au profit des opérateurs économiques partenaires de l’ADII et des utilisateurs douaniers, de  fluidifier le circuit de traitement des demandes de cautionnement bancaire de ce type d’opérations et d’optimiser le temps des différents opérateurs intervenants. Elle a également pour objectifs d’améliorer  les conditions de contrôle et de traçabilité des opérations douanières, ainsi que la simplification du rapprochement comptable des engagements bancaires avec les encours au niveau de l’ADII. Enfin, elle vise à réduire le risque de fraude et/ou de falsification.

Quelles sont les attentes d’Attijariwafa bank de cette initiative, quant à son éventuel impact et ses répercussions?

La dématérialisation des cautions bancaires contribuera à accélérer les procédures et à réduire les délais. Elle présente beaucoup d’avantages, aussi bien pour les banques, la douane et les opérateurs que les transitaires. Les différents intervenants gagneront également en transparence et en traçabilité.

Cette solution, qui sert l’amélioration des procédures du commerce international, s’inscrit parfaitement dans la lignée des initiatives lancées par Attijariwafa bank, pour améliorer la qualité de traitement des opérations à l’international. Elle vient aussi faciliter et renforcer le choix de l’amélioration de l’expérience client par la digitalisation des procédures.

Pour Attijariwafa bank, c’est une nouvelle occasion de confirmer son implication auprès des établissements publics, pour les accompagner dans leur démarche de dématérialisation et de digitalisation, comme c’était le cas avec la DGI et la TGR, dans le cadre du règlement des impôts et taxes.

Y aura-t-il d’autres offres avant la fin de l’année, dans le cadre du plan stratégique «Energie 2020» d’Attijariwafa bank?

Dans le cadre de son plan stratégique «Energie 2020», Attijariwafa bank entreprend de nombreux projets visant l’amélioration de l’expérience client via la digitalisation de ses offres et de ses processus.

L’ensemble de ces projets émane d’une écoute et d’une connaissance profonde du client qui nous ont permis d’identifier les leviers d’amélioration de la qualité de service, via notamment l’automatisation des processus, la dématérialisation des documents et la réduction des ruptures de charge dans le traitement des opérations de notre clientèle. Aussi, Attijariwafa bank propose-t-elle à sa clientèle, particuliers et entreprises, des solutions innovantes et digitales telles que les plates-formes E-banking (Attijarinet), Mobile banking (Attijari Mobile), ou encore des services en ligne d’initiation et de suivi des opérations à l’international (Online Trade).

Propos recueillis par Hamid Dades

Voir aussi

Maroc/ONHYM : Seferif cherche preneur

L’Office national des hydrocarbures et des mines (ONYM), dirigé par Amina Benkhadra, vient de lancer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.