lundi 11 décembre 2017

Aquaculture : Le Maroc a lancé 2 appels à manifestation d’intérêt

Le plan de développement de l’aquaculture marine de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima vient d’être présenté par l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA), lors de son dernier Conseil d’administration. Il sera dévoilé aux investisseurs nationaux et internationaux lors d’une rencontre prévue en septembre 2017.

Ce plan, qui devrait susciter la convoitise des investisseurs (particulièrement espagnols), fait l’objet, selon l’ANDA, de deux appels à manifestation d’intérêt (AMI), portant notamment sur le développement des projets d’aquaculture dans cette région aux grandes potentialités en matière d’aquaculture. Les deux AMI, lancés le 18 juillet, prendront fin le 18 octobre prochain, nous apprend Majda Maarouf, directrice de l’Agence. Ils concernent l’exploitation de 22 unités de production, lesquelles s’étaleront sur une superficie de plus de 470 ha. En chiffres, le montant d’investissement prévisionnel pour ces projets est d’environ 600 MDH, avec une production cible de près de 32.000 tonnes chaque année. En termes d’emplois, plus de 500 postes de travail devront être créés dans cette région. Dans le cadre de ce programme aquacole, l’agence a mené des projets prioritaires, dont la planification des espaces à des fins de développement de cette activité. Le but est de permettre de définir avec précision les opportunités d’investissement dans cette région. Dans les détails, le premier appel à manifestation, adressé aux investisseurs marocains et étrangers, offre 18 unités de production en mer, lesquelles seront situées dans les provinces d’Al Hoceima et de Chefchaouen. Ces unités concernent des projets de pisciculture, majoritairement et de conchyliculture. Le second AMI, quant à lui, va bénéficier aux jeunes entrepreneurs originaires de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Sont proposées par cet AMI quatre unités de production de 15 ha chacune, pour la concrétisation de projets de conchyliculture, dont deux seront situées dans la province d’Al  Hoceima et deux autres à Chefchaouen.

«Dans le cadre de ce programme aquacole, nous avons réservé des espaces pour les jeunes entrepreneurs de la région. Car nous avons déjà vécu une expérience à Dakhla où les jeunes ont montré un grand intérêt pour le programme aquacole mis en place pour cette région du sud. Nous avons alors décidé que, pour tous les AMI à lancer dans le futur, de réserver des parcelles pour les jeunes entrepreneurs. Ceux-ci vont recevoir une formation en aquaculture et seront également accompagnés techniquement par les services de l’Agence», explique la directrice de l’Agence, Majda Maarouf qui se dit fière des réalisations de l’agence, notamment l’achèvement de l’élaboration des plans aquacoles pour quatre régions (Tanger-Tétouan-Al Hoceima, l’Oriental, Souss-Massa et Guelmim-Oued Noun). Ces plans ont été présentés le 17 juillet, à l’occasion de la tenue de la 9ème session du Conseil d’administration de l’Agence. Il est à noter que les appels à manifestation d’intérêt pour la mise en œuvre de ces plans aquacoles seront lancés par l’Agence entre juillet 2017 et le premier trimestre de 2018.

A noter que l’aquaculture est appelée à connaître un grand essor au Maroc, dans les années à venir. En effet, la production du secteur devrait atteindre 200.000 tonnes, contre une production annuelle ne dépassant pas 400 tonnes.

Naîma Cherii

Voir aussi

Acwa Power : Un riche programme pour 2018

Accompagnant depuis 2012 le déploiement du Plan solaire marocain, à travers l’adjudication, pour développer, construire …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.