vendredi 19 octobre 2018

AMED : Les lauréats des pays de la CEDEAO récompensés

L’Académie marocaine des études diplomatiques (AMED), relevant du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a organisé, à Rabat, une cérémonie de remise de certificats et trophées aux lauréats du Cycle international de formation en diplomatie au profit de pays de la CEDEAO.

Les treize diplomates issus du Niger, Burkina Faso, Guinée et Côte d’Ivoire, ayant bénéficié de ce cycle de formation, se sont réjouis, à cette occasion, de «la qualité et la pertinence du programme proposé», exprimant leurs vifs et sincères remerciements au Maroc et à l’AMED. Ils ont également affirmé que l’expertise transmise par les intervenants lors de ce cycle, qui a duré deux semaines, a permis le renforcement de leurs compétences en matière de protocole cérémonial et aussi en formation des formateurs.

A travers ce programme qu’ils ont qualifié de «très enrichissant», les diplomates africains ont pu découvrir davantage les orientations générales du Maroc et ses ambitions, ainsi que sa vision en matière de politique étrangère, économique, environnementale et sécuritaire.
Ce cycle constitue un des exemples concrets d’une coopération institutionnelle visant la formation des cadres, particulièrement dans le domaine du protocole et du cérémonial. D’autres instituts marocains ont également offert, ces dernières années, de pareils programmes, notamment en développement des compétences dans les différents secteurs.

La programmation de ce cycle intervient suite à une demande formulée par les hautes autorités du Niger, en perspective de l’organisation du sommet de l’Union africaine, prévu en juin 2019 et d’une même requête formulée par le Burkina Faso, la Guinée et la Côte d’Ivoire.
Ce cycle de formation a été axé sur trois volets. Le premier s’articule autour des visites culturelles à Rabat, Casablanca et à Marrakech; le deuxième concerne des conférences sur les modèles développés par le Maroc dans les secteurs économique, religieux et sécuritaire, tandis que le troisième volet porte sur le développement des compétences spécifiques en protocole cérémonial et dans le domaine de la formation des formateurs.

ML

Voir aussi

Maroc-G5 Sahel : Quels moyens pour renforcer la coopération bilatérale

Les moyens de renforcer la coopération bilatérale dans plusieurs domaines d’intérêt commun ont été au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.