Syriens expulsés vers le Maroc : Rabat appelle Alger à assumer ses responsabilités

Syriens expulsés vers le Maroc : Rabat appelle Alger à assumer ses responsabilités

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a exprimé, samedi 22 avril, à l’ambassadeur d’Algérie à Rabat, la profonde préoccupation des autorités marocaines, suite à la tentative de 54 , entre le 17 et le 19 du mois en cours, d’entrer illégalement à partir de l’Algérie sur le territoire marocain au niveau de la zone frontalière de la ville de . Le ministère a rappelé: «L’Algérie doit assumer sa responsabilité politique et morale face à cette situation». Le département de Nasser Bourita a souligné que le drame humanitaire que vivent nos frères syriens ne doit en aucun cas constituer un outil de pression ou de chantage quelconque, dans le cadre de l’agenda bilatéral entre le et l’Algérie. Tout en qualifiant d’immoral et contraire à l’éthique, la volonté de l’Algérie d’utiliser les Syriens en détresse pour semer le trouble au niveau des frontières maroco-algériennes, le ministère des AE et de la Coopération internationale a annoncé que le assumera toutes ses responsabilité dans ce dossier, conformément aux très Hautes instructions de SM le . Le ministère a rappelé que l’hôpital militaire installé par le au camp «Al-Zaatari», en Jordanie, traduit de manière concrète la volonté du Royaume de venir en aide au peuple syrien en détresse. La même source a rappelé les efforts substantiels consentis par les autorités marocaines pour la régularisation de la situation de milliers de réfugiés syriens résidants sur le sol marocain, avant d’annoncer la tenue, très prochainement, d’une série de réunions avec les ambassades et autres organisations internationales accréditées au , pour les sensibiliser au drame syrien.  Fidèle à ses vieilles habitudes, l’Algérie a nié toute implication dans l’ des réfugiés syriens vers la frontière marocaine. Le ministère algérien des Affaires étrangères a annoncé avoir convoqué, le 23 avril 2017, l’ambassadeur du Maroc à pour lui faire part du rejet des autorités algériennes de ces accusations. Sauf que des photos et vidéos présentées par le Maroc montrent clairement l’implication d’.

Algérie Menaces sur le régime

Après avoir expulsé des centaines de Marocains en 1975, le pouvoir militaire algérien commet le même crime contre l’humanité, 42 ans après. Avril 2017 est à marquer d’une pierre noire dans l’Histoire du pays du million de martyres.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

AMPCC,Fédération israélienne des autorités locales,Maroc,Israël,Mounir Laymouri,Haim Bibas,Tel-Aviv,Conseils Communaux,MUNI EXPO 2022,Al Qods,Agence Bayt Mal Al-Qods,Mosquée Al-Aqsa

Maroc-Israël | Entretiens entre l’AMPCC et la Fédération israélienne des autorités locales

Le Président de l’Association Marocaine des présidents des Conseils Communaux (AMPCC), Mounir Laymouri, s’est entretenu …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...