Les États-Unis prévoient la production du vaccin Johnson & Johnson en Inde

États-Unis,Inde,vaccin,Johnson & Johnson

Les États-Unis prévoient la production du vaccin Johnson & Johnson contre le Covid-19 en Inde, a indiqué le chargé d’affaires américain à New Delhi, Daniel Smith.

Les États-Unis examinent également les moyens d’aider les fabricants indiens tels que le Serum Institute of India (SII) à augmenter leur production pour répondre aux besoins en vaccins dans le monde entier, a ajouté le diplomate américain lors d’un point de presse virtuel.

“Nous travaillons également sur la demande présentée par le gouvernement indien relative à l’approvisionnement en matières premières nécessaires à la production des vaccins”, a-t-il ajouté, notant toutefois que ce ne serait pas une tâche facile en raison des perturbations des chaînes d’approvisionnement mondiales.

En mars dernier, les dirigeants du groupement du Dialogue quadrilatéral sur la sécurité (Quad), composé des États-Unis, du Japon, de l’Australie et de l’Inde, se sont engagés à produire un milliard de doses de vaccin contre le Covid-19 en Inde d’ici fin 2022.

Le Quad a promis de livrer jusqu’à un milliard de doses à l’Asie du Sud-Est, la région indo-pacifique et au-delà d’ici la fin de 2022″, avait déclaré le conseiller de la Maison Blanche pour la sécurité nationale, Jake Sullivan.

En Inde, trois vaccins sont approuvés à ce jour à savoir le Covishield de l’Université d’Oxford-AstraZeneca, le Covaxin fabriqué par la société indienne Bharat Biotech et le vaccin russe Sputnik V.

LR/MAP

Voir aussi

Antonio Guterres,ONU

Le Conseil de sécurité “recommande” Guterres pour un second mandat à la tête de l’ONU

Le Conseil de sécurité de l’ONU a « recommandé » mardi à l’Assemblée générale, l’organe plénier des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.