Le chantier de la protection sociale, un “facteur d’intégration et de renforcement de la cohésion sociale”

mustapha sehimi

La mise en œuvre du grand chantier de généralisation de la protection sociale, dont la cérémonie de lancement a été présidée mercredi par SM le Roi Mohammed VI au Palais Royal de Fès, constitue un “facteur d’intégration et de renforcement de la cohésion sociale”, a indiqué le politologue et universitaire Mustapha Sehimi.

Cette “grande stratégie” aura évidemment des effets bénéfiques sur les conditions de travail et, par conséquent, des vies des citoyens, qui seront mieux protégés, a souligné M. Sehimi dans une déclaration à la MAP.

Aux côtés de “ceux qui ont un statut”, cette stratégie touchera également les personnes exerçant dans le secteur informel, qui seront désormais éligibles aux droits sociaux, a-t-il ajouté, saluant cette initiative visant l’inclusion de cette frange dans les circuits formels de l’économie.

Ainsi, “des catégories entières auront le même statut, seront soumises au même régime et bénéficieront des mêmes avantages”, a dit l’universitaire.

Tout en rappelant que l’article premier de la Constitution de 2011 souligne que “le Maroc est une Monarchie constitutionnelle, démocratique, parlementaire et sociale”, M. Sehimi a précisé que la dimension sociale demeure omniprésente dans toutes les Lois fondamentales du Royaume depuis celle de 1962.

Il s’agit là d’un principe fondamental et un référentiel de la Monarchie, comme en témoignent clairement les mesures annoncées par SM le Roi dans le discours du Trône de 2020 et celui prononcé devant le Parlement en octobre de la même année, ainsi que la portée sociale significative du modèle de développement préconisé au plus haut niveau de l’État.

Le politologue a, dans le même contexte, mis en exergue l’importance d’une pleine citoyenneté qui implique, aux côtés des droits politiques, civiques et économiques…, les droits sociaux, “garants de la dignité”.

“Il n’y a pas de véritable citoyenneté pour un chômeur qui n’a pas de droits, pour des personnes qui n’ont pas de retraite, pour des citoyens qui n’ont pas d’allocations familiales ou pour ceux qui perdent leurs emplois sans aucune indemnité”, a-t-il fait observer, précisant que c’est dans ce sens que le Maroc compte donner au concept de la citoyenneté toute sa dimension.

De l’avis de M. Sehimi, la politique n’est publique que si elle parvient à promouvoir un projet de société et à prendre en charge les conditions de travail et de vie des citoyens.

D’où “la leçon royale” qui s’inscrit dans la vision d’un projet de société dont tous les partis politiques doivent s’inspirer, a-t-il conclu.

LR/MAP

Voir aussi

L’accueil par l’Espagne du chef du “polisario” est contraire aux règles de partenariat avec le Maroc

L’accueil par l’Espagne du chef des milices séparatistes du “polisario”, sous une fausse identité et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.