La plate-forme chimique Maroc/Nigeria, symbole d’un « partenariat inter-africain » réussi

elperiodista.cl

La plate-forme chimique développée en partenariat entre le Maroc et le Nigeria, qui entrera en service prochainement, est le symbole d’un « partenariat inter-africain » réussi et qui fera du Nigeria une «plaque tournante régionale et mondiale des engrais», écrit le site d’information chilien ElPeriodista.

Depuis 2016, note la même source, le Maroc a développé un « partenariat stratégique » avec le Nigéria, le géant ouest-africain, principalement pour l’aider à atteindre ses objectifs de sécurité alimentaire.

Le projet en cours d’achèvement, évoqué récemment par le président nigérian Muhammadu Buhari, représente un investissement de 1,3 milliard de dollars dont l’objectif est de produire de l’ammoniac, l’acide phosphorique et sulfurique et divers engrais azotés, phosphore et potassium…etc, en combinant les phosphates en provenance du Maroc (fournis par l’OCP) et les réserves de gaz du Nigeria.

Buhari a déclaré que dans les mois à venir, la nouvelle plate-forme entrera en service dans le cadre du projet de partenariat entre les deux pays africains, rappelle la publication chilienne.

“Le Souverain du Maroc, SM le Roi Mohammed VI, et moi-même sommes convenus de prolonger l’accord actuel d’approvisionnement en phosphates conclu entre le Royaume du Maroc et le Nigéria. Nous sommes convaincus que pour consolider les succès enregistrées jusqu’à présent, nous devons garantir l’approvisionnement en matières premières de nos mélangeurs”, a expliqué M. Buhari, cité par la même source.

«Lorsque ces projets seront combinés avec les 44 usines de mélange existantes, le Nigéria deviendra effectivement une plaque tournante régionale et mondiale des engrais», a dit le Chef d’Etat nigérian.

Le Président Buhari a saisi cette occasion pour remercier, au nom de tous les Nigérians, son «ami» et «frère», SM le Roi Mohammed VI, pour son soutien à cette expérience passionnante. «Ce partenariat gagnant-gagnant est un véritable exemple de la manière dont le commerce et le partenariat interafricains devraient fonctionner», a-t-il dit, selon ElPeriodista.

LR/MAP

Voir aussi

l’Union européenne réitère son appel à l’enregistrement de la population des camps de Tindouf

Les camps du polisario, un terreau fertile à la radicalisation (Insideover)

Le désespoir et la répression prévalant dans les camps de Tindouf sous le contrôle des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.