La partialité de Stéphane Dujarric mise en cause

La partialité de Stéphane Dujarric mise en cause

«Nos collègues de la MINURSO n’ont observé aucun mouvement d’éléments militaires dans la zone tampon», a affirmé le premier porte-parole du SG de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Stéphane Dujarric.

Lors d’un point de presse, tenu lundi 1er avril 2018 au siège de l’ONU à New-York, Dujarric s’est contenté de dire que «l’ONU continue d’observer de près la situation. Et je vais en rester là». Il répondait à la question d’une journaliste accréditée à l’ONU sur les griefs du Maroc, au sujet des nouvelles incursions des éléments armés du Polisario dans la zone censée être démilitarisée conformément aux termes de l’accord de cessez-le-feu, conclu le 6 novembre 1991.

La partialité de Dujarric dans le dossier du Sahara, où il ne manque aucune occasion d’accabler le Maroc, n’est pas nouvelle. Elle est telle qu’il a dû s’en défendre publiquement…

ML

Voir aussi

deux marocaines sur la liste women behind middle eastern brands

Forbes | Deux femmes marocaines sur la liste “Women Behind Middle Eastern Brands”

Deux femmes marocaines figurent sur la liste “Women Behind Middle Eastern Brands” 2020 du Magasine …

Un commentaire

  1. C’est un PARTI PRIS FLAGRANT de ce Durajec. D’ailleurs nous l’avions déjà vu à l’œuvre quand Banki moon était la .
    Comment ose-t-il renier les preuves ( photos aériennes prises par satellite ) que notre Ministre a présenté à M.Guttierez et au monde ?.
    Ce n’est pas acceptable et nous devrions le mettre au pied du mur face au monde entier, en étalant ses mensonges en public.
    Cet homme est en effet dangereux pour notre dossier. Il sent le corrompu !!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.