La DGSN se renforce en se dotant de 13 nouvelles infrastructures de sécurité en 2023

Dans un souci de renforcer les structures de la police de proximité et d’assurer l’adaptation des services à l’expansion des nouveaux pôles urbains, la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) a mis en place 13 nouvelles structures de sécurité au cours de l’année 2023.

Il s’agit du 5ème district de police de Rabat, de l’arrondissement de police Ryad, du 24ème arrondissement de police relevant de la préfecture de police de Marrakech, ainsi que de la création de l’unité mobile de police de secours à la préfecture de police de Kénitra, de deux brigades cynotechniques de police dans les villes de Kénitra et Larache, et d’un groupement mobile pour le maintien de l’ordre dans la ville de Settat.

Selon un communiqué de la DGSN sur son bilan annuel 2023, la mise en place de ces 13 nouvelles structures de sécurité intervient pour renforcer les structures affectées à la police de proximité et assurer l’adaptation des services à l’expansion urbaine.

Ce renforcement concerne également la Préfecture de police de Rabat, avec la création du 5ème district de police et de l’arrondissement de police Ryad, ainsi que la mise en place de 24 arrondissements relevant de la Préfecture de police de Marrakech. Ce qui porte à 454 le nombre total d’arrondissements de police au niveau national, couvrant toutes les zones urbaines relevant des services de sûreté nationale.

Parallèlement, la DGSN a poursuivi la généralisation des unités de police de secours, opérant sous la supervision des salles de commandement et de coordination.

Cette année, l’inauguration de l’unité mobile de police de secours à la préfecture de police de Kénitra, en opération permanente, a marqué une avancée significative. Composée d’équipes mobiles de motards et de véhicules de secours, cette unité répond efficacement aux appels de secours des citoyens, assurant une intervention rapide. Ses véhicules sont constamment contrôlés et surveillés par les services compétents aux niveaux central et régional.

Au cours de cette année, les salles de commandement et de coordination ont traité un total de 19.722.041 appels d’urgence via la ligne téléphonique 19, entraînant 867.042 interventions sur la voie publique. Parallèlement, les unités mobiles d’urgence de la police ont engagé 448.256 interventions.

En plus des appels d’urgence, les citoyens ont sollicité des renseignements. Des appels de nature négative ont également été enregistrés.

Tétouan : Saisie de 6.000 comprimés de psychotropes

Dans le même contexte, les brigades en uniforme ont effectué 494 rondes sur la voie publique, totalisant ainsi 529.164 interventions sur le terrain, allant de l’arrestation de personnes impliquées dans des affaires criminelles à l’établissement de procès-verbaux d’infractions au code de la route et de la circulation, en passant par le maintien de l’ordre public.

Par ailleurs, la DGSN a inauguré des espaces d’accueil des citoyens, en partenariat avec le ministère chargé de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration ainsi que le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD).

Ces espaces ont été initialement mis en place au Centre d’enregistrement des données identitaires du district provincial de Témara, à la section des étrangers relevant du Service préfectoral de renseignements généraux de la préfecture de police de Casablanca, et au siège du 5ème arrondissement de police du district provincial de Mehdia à la ville de Kénitra, en attendant une prochaine généralisation de cette expérience à l’échelle nationale.

Ces espaces d’accueil destinés aux citoyens marocains et aux étrangers se démarquent par des installations conciliant entre un aspect esthétique de l’architecture intérieure et un environnement d’accueil et d’orientation exemplaire avec la présence d’agents de police, femmes et hommes bien qualifiés pour orienter les usagers de ce service public.

Équipés d’un système d’information intégré à travers des ordinateurs connectés à des systèmes spécialisés et interconnectés avec des dispositifs de numérisation tels que les scanners optiques et les lecteurs numériques d’empreintes digitales, de cartes et de données identitaires, ces centres ont pour objectif de promouvoir les services de police en réduisant considérablement le temps nécessaire à la réception et au traitement des demandes des usagers.

Aussi, l’année 2023 a été marquée par le renforcement des unités territoriales avec de nouvelles équipes, grâce notamment la création de deux brigades cynotechniques de police dans la préfecture de police de Kénitra et le district provincial de Larache, ainsi que d’un groupement mobile pour le maintien de l’ordre dans la ville de Settat, en plus de trois services spécialisés dans la constatation des accidents de la circulation dans les districts de police de Benguerir et de Tanger-Beni Makada et un autre au Commissariat régional de sécurité d’Ait Melloul.

La jeune fille déclarée disparue par sa famille retrouvée à Larache

Il s’agit aussi de l’ouverture d’un nouveau centre d’un centre d’enregistrement des données identitaires à la ville de Driouch.

LE CHANTIER DU NOUVEAU SIEGE DE LA DGSN SE POURSUIT:

Et toujours dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance sécuritaire et de la modernisation du service public de police, les travaux de construction du nouveau siège de la Direction générale de la sûreté nationale se poursuivent sur une superficie de 20 hectares dans le quartier Ryad à Rabat.

Il s’agit d’un complexe administratif intégré regroupant tous les départements centraux de sécurité en un seul endroit. Les travaux dans ses différentes installations de base ont atteint un taux de réalisation de 90%, conformément aux plans de travail établis pour respecter les délais initialement fixés.

L’année 2023 a également été marquée par le lancement des projets de construction de sept nouveaux bâtiments sécuritaires, dont celui du District régional de sûreté dans la ville de Fkih Ben Saleh, ainsi que des sièges des arrondissements de police et des services d’accidents de la circulation et de la santé à la préfecture de police de Tanger.

De plus, trois arrondissements de police ont été créés à Casablanca, Khenifra et Mohammedia. S’ajoute à cela une opération de rééquipement et de réhabilitation des sièges de trois arrondissements de police à la préfecture de Casablanca, de trois districts de police à la ville de Fès, du siège du Commissariat de circonscription de Bouznika, de la brigade mobile chargée du maintien de l’ordre à la préfecture de police de Fès et d’un arrondissement de police à la ville de Benslimane.

Par ailleurs, l’année en cours s’est caractérisée par le lancement du processus de déploiement complet de la nouvelle identité visuelle visant à distinguer la flotte de véhicules de la sûreté nationale des autres véhicules et automobiles.

Ainsi, 549 véhicules et estafettes d’intervention ont été équipés de cette nouvelle identité visuelle. Dans le même élan, la modernisation du parc de véhicules de la sûreté nationale s’est poursuivie avec l’acquisition et la remise de 2.132 nouveaux véhicules au profit des différentes directions régionales et centrales de la sûreté nationale. Ces véhicules sont équipés pour répondre aux besoins professionnels des différentes unités et brigades de police à l’échelle nationale.

LR/MAP

,

Voir aussi

Espagne-Guardia Civil | Démantèlement d’une cellule terroriste en collaboration avec la DGST

Espagne-Guardia Civil | Démantèlement d’une cellule terroriste en collaboration avec la DGST

La Garde civile espagnole a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste et l’arrestation de neuf …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...