La DGAPR publie son rapport annuel d’activités au titre de 2021

DGAPR,administration pénitentiaire

La délégation générale à l’ et à la () a publié son rapport annuel d’activités au titre de l’année 2021, portant sur six axes dont le soutien aux programmes de préparation à la et le renforcement de la sûreté et de la sécurité dans les prisons.

Parmi les axes du rapport figurent aussi l’humanisation des conditions de détention, l’appui à l’action sanitaire dans les prisons, la valorisation des ressources humaines et renforcement de la gouvernance, et la communication, et partenariats.

L’année 2021 a été marquée par l’organisation de la caravane nationale pour le marocain dans les établissements pénitentiaires (31 mai- 6 novembre), et qui s’inscrit dans le cadre de la contribution de la Délégation aux efforts et aux succès réalisés par le Royaume au sujet de la question nationale. Ainsi, les établissements pénitentiaires ont connu durant cette période l’organisation d’une série d’activités culturelles et sportives, encadrées par 18 cadres de la Délégation avec la participation de plus de 5100 détenus de toutes catégories d’âge, en plus de rencontres et de conférences sur la question avec la participation d’universitaires, d’experts et d’acteurs associatifs.

Dans le cadre de ses efforts visant à établir une gestion unifiée et participative de la grève de la faim dans les prisons, un guide pratique a été publié dans ce cadre, définissant clairement la responsabilité et les domaines d’intervention de chacune des parties concernées et ce, tout au long de la durée de la grève de la faim.

Lire aussi
Programme/ Moussalaha | 222 détenus bénéficiaires à ce jour

Elaboré sous la supervision d’un comité technique composé de cadres issus de la Délégation générale à la , du ministère de la , du Conseil national des droits de l’homme (CNDH) et de la présidence du ministère public, avec la Commission internationale de la Croix rouge, ce document apporte un outil efficace pour la gestion des grèves de la faim dans les établissements pénitentiaires.

Le guide a été élaboré selon une approche centrée sur la personne, dans le plein respect de la législation et des spécificités nationales, des principes éthiques et du droit international.

Il repose sur les principes directeurs internationaux, notamment ceux stipulés par la Déclaration de Malte, basée sur le principe du respect des droits des détenus, la préservation de leur dignité et la garantie de leur sécurité physique.

La Délégation générale à l’ et à la a décidé en 2021 d’adhérer au programme Data-Tika , à l’instar de nombreuses autres institutions, et ce en vue notamment de renforcer la gestion des données à caractère personnel au sein du milieu carcéral et faire que la confiance numérique soit un des atouts de développement de cette administration.

LR/MAP

Voir aussi

Covid-19

Covid-19 | Le Maroc a réussi la gestion de la crise grâce au leadership et à la volonté de SM le Roi

Le Maroc a réussi à gérer « l’épreuve » de la crise sanitaire de la Covid-19 « grâce …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...