Kirghizistan et Tadjikistan | Affrontements intenses à la frontière

Le Kirghizstan a annoncé, vendredi 16 septembre, un cessez-le-feu avec le à partir de 16 heures, heure locale (midi, heure de Paris), a rapporté le service des gardes-frontières kirghiz dans un communiqué, après des affrontements à la frontière entre ces deux pays d’Asie centrale qui ont fait plus de trente blessés.

Un peu plus tôt dans la journée, le a accusé le d’avoir bombardé, vendredi 16 septembre, une ville frontalière avec des armes lourdes. Si des heurts ont régulièrement lieu à la frontière entre ces deux anciennes républiques soviétiques empêtrées depuis des années dans une dispute territoriale, ces violences marquent une aggravation notable.

Cette escalade intervient alors que les dirigeants des deux pays, le président kirghiz, Sadyr Japarov, et son homologue tadjik, Emomali Rahmon, participaient à un Sommet régional de l’Organisation de de Shanghaï (OCS), en . Ils sont même apparus ensemble sur une photo de groupe. La frontière entre le et le est le théâtre d’affrontements meurtriers réguliers.

Le monde post-soviétique (2ème partie). Le poids de l’islam

Près de la moitié des 970 kilomètres de frontière sont contestés et les progrès en matière de délimitation ont été lents ces dernières années. L’année 2021 a vu un nombre d’affrontements sans précédent opposer les deux parties, faisant plus de cinquante morts…

Finalement, le Kirghizstan et le Tadjikistan ont conclu vendredi 16 septembre un cessez-le-feu mettant fin à ce nouveau cycle de violences qui a fait plusieurs morts et blessés depuis le début de la semaine… Pourvu que ça tienne !

P. Zehr

Voir aussi

Algérie,Ligue arabe

Algérie | Réunion des MAE en préparation du Sommet du Conseil de la Ligue arabe

Les travaux de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères ont débuté samedi en …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...