Flash Infos

HCP/ Conjoncture : Les ménages marocains ont le moral à zéro !

HCP/ Conjoncture : Les ménages marocains ont le moral à zéro !

Le moral des ménages marocains a pris un sacré coup. Désormais, à cause du nouveau Coronavirus (Covid-19) et ses répercussions sur les domaines économique et social, anticiper l’avenir relève de l’impossible. 

Les résultats de l’enquête permanente de conjoncture auprès des ménages, menée par le Haut-Commissariat au Plan (HCP), le montrent.

Quand la confiance fait défaut

En effet, l’indice de confiance des ménages (ICM), dont les composantes portent sur la perception de l’évolution du niveau de vie, du chômage, de l’opportunité à effectuer des achats de biens durables et la situation financière des ménages, s’est établi à 75,7 points au premier trimestre de l’année 2020, au lieu de 77,8 points enregistrés le trimestre précédent et 79,1 points une année auparavant, précise le HCP dans ladite enquête.

Le niveau de vie se détériore 

D’après les résultats de cette enquête, 42,2% des ménages déclarent une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 35,4% un maintien au même niveau et 22,4% une amélioration, alors que le solde d’opinion sur l’évolution passée du niveau de vie est resté négatif, à moins 19,8 points, contre moins 20 points au trimestre précédent et moins 15,0 points au même trimestre de l’année passée.

Le pessimisme s’installe

Au cours des 12 prochains mois, 28,5% des ménages s’attendent à une dégradation du niveau de vie, 47,5% à un maintien au même niveau et 23,9% à une amélioration, relève la note, ajoutant que le solde d’opinion relatif à cet indicateur a atteint son niveau le plus bas depuis le quatrième trimestre de 2016 et s’établit à 4,6 points, en dégradation aussi bien par rapport au trimestre précédent que par rapport au même trimestre de l’année précédente où il était à moins 2,2 points et à 10 points respectivement.

Parallèlement, l’enquête fait ressortir qu’au premier trimestre 2020, 79,2% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois. Le solde d’opinion est resté ainsi négatif à moins 70,8 points contre moins 71,6 points un trimestre auparavant et moins 75,6 points un an auparavant.

L’hésitation devient palpable 

S’agissant des achats de biens durables, 57,2% contre 24,6% des ménages considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer ces achats, souligne la même source, faisant remarquer que le solde d’opinion de cet indicateur est resté négatif, passant à moins 32,6 points au premier trimestre de 2020 contre moins 29,2 points le trimestre précédent et moins 36,3 points le même trimestre de l’année 2019.

Par ailleurs, 62,7% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 32,5% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 4,8% affirment épargner une partie de leur revenu. Le solde d’opinion relatif à la situation financière actuelle des ménages est resté ainsi négatif, à moins 27,7 points contre moins 26,4 points le trimestre précédent et moins 28,9 points une année auparavant.

Quant à l’évolution de leur situation financière au cours des 12 derniers mois, 32,8% contre 9,9% des ménages considèrent qu’elle s’est dégradée. Cette perception reste ainsi négative, avec un solde d’opinion de moins 22,9 points contre moins 22,1 points au trimestre précèdent et moins 21,2 points au même trimestre de l’année précédente.

Concernant l’évolution de leur situation financière au cours des 12 prochains mois, 24,9% contre 16,3% des ménages s’attendent à une amélioration de leur situation financière. Le solde d’opinion de cet indicateur atteint son niveau le plus bas depuis le premier trimestre de 2017 et s’établit à 8,5 points contre 15,9 points un trimestre auparavant et 20,7 points un an auparavant.

LR

Voir aussi

Situation épidémiologique Khalid Ait Taleb appelle à dupliquer l’expérience de Fès-Meknès

Situation épidémiologique | Khalid Ait Taleb appelle à dupliquer l’expérience de Fès-Meknès

Le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a appelé, mercredi à Fès, à dupliquer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.