Entreprise Marocaine | L’impact économique de la pandémie (H.Elalamy)

Entreprise Marocaine | L’impact économique de la pandémie (H.Elalamy)

Voici les principaux points de la réponse du ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy sur “les répercussions de la pandémie du coronavirus sur l’entreprise marocaine” à la Chambre des représentants:

– Le Maroc dont la production de masques en tissu totalise près de 10 millions d’unités par jour dans 23 usines, a décidé d’en exporter une partie à l’étranger après avoir atteint l’autosuffisance;

– stock stratégique de 50 millions de masques en tissu dans la perspective de la levée du confinement;

– L’exportation des masques devrait être suspendue en cas de besoins en approvisionnement du marché national après la levée du confinement;

– Le Maroc produit 2 millions de bavettes en tissu par jour, lesquelles ne seront pas exportées en raison des besoins internes;

– Le Royaume a décidé d’exporter des dispositifs médicaux après avoir atteint l’autosuffisance;

– Le programme “Imtiyaz” a vu la réussite de 34 projets innovants, alors que le soutien aux moyennes entreprises a totalisé 10 millions de dirhams et aux petites entreprises un million et demi de DH;

– 17 certificats d’innovation internationaux ont été obtenus jusqu’à aujourd’hui;

– L’usine marocaine de production d’éthanol a été reconstruite et a pu assurer au Maroc l’autosuffisance en matière d’éthanol, un produit essentiel pour la fabrication de désinfectants;

– Le ministère, en partenariat avec les ministères de l’Intérieur, de la Santé et de l’Emploi, a mené un examen approfondi sur près de 1.590 entreprises, notamment sur la propreté des lieux, la disponibilité des matériaux de désinfection, l’utilisation des masques, la vérification des température des employés, l’aération des locaux…

– Dans la période post-Covid19, l’économie mondiale connaîtra une crise sans précédent dont les impacts dureront des années;

– Certains secteurs industriels tels que le secteur automobile ont repris leurs activités depuis deux semaines;

– La pandémie du coronavirus a montré que le Maroc est un pays capable de s’industrialiser et disposant d’ingénieurs de haut niveau;

– Il n’y a aucun manque d’approvisionnement en ce mois sacré de Ramadan;

– C’est grâce aux décisions stratégiques prises au début de la crise que le Royaume a pu approvisionner le marché en alimentation, en gaz ou encore en masques.

Avec MAP

Voir aussi

Peinture de bâtiment,Industrie,Commerce,Economie

Retrait des jetons de peinture | Le délai prend fin le 30 avril

Le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique a rappelé, mercredi, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.