Énergie propre | Le Maroc, fournisseur potentiel majeur pour l’Europe (Energia Oltre)

Doté d’une géographie diversifiée, le Maroc se positionne comme un «fournisseur potentiel majeur d’énergie propre» pour l’Europe, dont la demande est croissante, écrit le média italien «Energia Oltre».

«Les vastes paysages, le littoral étendu et le climat ensoleillé du Maroc lui offrent un potentiel à grande échelle en matière de parcs éoliens et solaires», indique l’agence de presse, soulignant que «la proximité du Royaume avec l’Europe lui permet de devenir une source d’énergie clé pour l’Union européenne».

«La demande de nouvelles sources d’énergie propre s’est avérée presque insatiable en Europe qui tente de remodeler ses marchés de l’énergie après la dernière crise», relève le média spécialisé dans les questions énergétiques, notant que «le Vieux Continent a, dans ce sillage, entamé sa propre transition énergétique verte, rehaussant ses engagements en matière d’énergie propre». «Atteindre ces objectifs nécessitera le développement d’une énorme quantité de nouvelles ressources énergétiques propres», poursuit-il, mettant en avant, à ce niveau, «le rôle du Maroc, qui dispose d’un énorme potentiel en la matière, contrairement à la plupart des pays européens».

Aïd Al Fitr 1445H/2024 | Les voeux du Reporter

L’agence de presse italienne «AGC News» souligne, de son côté, que «le Maroc est considéré comme l’un des pays pionniers en matière d’énergies renouvelables et occupe la septième place mondiale en matière de performance énergétique». Revenant sur la mise en service de la totalité des éoliennes du parc de Boujdour, soit le huitième projet éolien concrétisé dans les provinces sud du Maroc et 14e au niveau national, l’agence estime que «le Royaume a franchi une autre étape importante dans son engagement d’accélération de la transition énergétique».

«Ce parc éolien se positionne, d’ailleurs, comme une importante installation de production d’énergie propre», écrit-elle, évoquant, par ailleurs, plusieurs réalisations qui confirment la réussite du modèle marocain dans la transition énergétique durable et dans la lutte contre le changement climatique. Actuellement, «le mix énergétique est de 42% et devrait s’élever à 52% en 2030». «Le développement du secteur de l’hydrogène vert propulse, en outre, les ambitions du Maroc, destiné à couvrir au moins 4% de la demande mondiale», conclut AGC News.

Rencontres franco-marocaines dans les provinces du Sud sous le signe “sortir de l’ambiguïté”

LR/MAP

,

Voir aussi

Maroc,France,Transition énergétique

Transition énergétique | Le renforcement de la coopération maroco-française au centre d’entretiens de Benali à Paris

Le renforcement de la coopération entre le Maroc et la France dans le domaine de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...