COVID-19 | Plus d’un million de personnes ont téléchargé l’application “StopCovid”

COVID-19 | Plus d’un million de personnes ont téléchargé l’application “StopCovid”

Plus d’un million de personnes ont téléchargé l’application numérique “StopCovid” mise en place par le gouvernement français en vue de lutter contre la propagation du coronavirus à travers le traçage des “cas contacts” des personnes atteintes du virus, a indiqué samedi le secrétaire d’Etat au numérique, Cédric O.

Lancée le 2 juin sur iOS et Android, “StopCovid” a rapidement pris la tête du classement des téléchargements des applications gratuites sur les deux plateformes, selon les médias de l’hexagone.

L’application utilise la fonction Bluetooth des smartphones pour enregistrer une liste anonyme de mobiles détectés à proximité sur les 14 derniers jours et envoie une alerte si l’utilisateur s’est trouvé pendant plus de quinze minutes à moins d’un mètre d’un malade du coronavirus.

Concernant son efficacité en rapport avec le nombre d’utilisateurs, le secrétaire d’Etat a souligné sur la chaîne RMC que le gouvernement “n’a pas d’objectif précis”, estimant que “StopCovid” est utile “dès les premiers téléchargements”.

Le Parlement français avait approuvé fin mai cette application après le feu vert de la Commission nationale de l’information et des libertés (Cnil), qui a estimé que “StopCovid” respecte les différentes dispositions législatives relatives à la protection de la vie privée, tout en formulant des recommandations pour sa mise en place.

Cette application, qui suscite des craintes en ce qui concerne le respect de la vie privée, permettra d’identifier les chaînes de transmission de la maladie et retracer les déplacements des personnes malades du Covid-19 sur la base du volontariat, selon le gouvernement.

Fonctionnant sans géolocalisation, StopCovid utilise la technologie Bluetooth permettant aux téléphones de communiquer entre eux à courte distance. Elle servira à prévenir les personnes qui ont été en contact avec un malade testé positif afin de pouvoir se faire tester soi-même et si besoin d’être pris en charge très tôt, ou bien de se confiner, d’après l’exécutif.

LR/MAP

Voir aussi

Espagne,Brahim Ghali,Algérie,Polisario,Sahara marocain

Affaire du dénomme Brahim Ghali | Le tissu associatif marocain en Espagne poursuit sa mobilisation contre l’impunité

Des acteurs de la société civile marocaine établis en Espagne ont poursuivi, vendredi, leur mobilisation …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.