mercredi 18 octobre 2017

Yémen : Départs précipités

Les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France ont décidé de fermer leurs ambassades au Yémen face à l’aggravation de la crise; un départ précipité qui s’est soldé par la saisie de véhicules américains par la milice chiite des Houthis, au pouvoir à Sanaa.
Avant de partir brusquement et d’être évacués vers Washington, via Oman, diplomates et militaires américains ont consciencieusement détruit documents et équipements sensibles, ainsi que des armes lourdes et ont abandonné des voitures à l’aéroport international yéménite, a annoncé le gouvernement américain.

Le Yémen, pays à majorité sunnite et allié des Etats-Unis dans la lutte contre Al-Qaïda, est plongé dans le chaos depuis la montée en puissance de la milice chiite des Houthis: celle-ci est entrée en septembre à Sanaa et s’est emparée fin janvier des bâtiments officiels, poussant à la démission les chefs de l’Etat et du gouvernement, assignés à résidence. Elle a ensuite annoncé la mise en place de nouvelles instances dirigeantes.
Si ces départs ne sont pas une fuite, cela y ressemble étrangement tout de même.

Voir aussi

Loi sur le renseignement : La France critiquée

«La France renonce à ses liberté», «ère Bush-esque», loi «radicale». Au lendemain de l’adoption par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.