Agriculture | Kamal Hidane : « On est sur une campagne très productive »

Kamal Hidane, Directeur régional de l’agriculture Fès-Meknès

La saison agricole 2020-2021 sera-t-elle plus favorable que celle de l’année dernière ? Ces derniers jours, de fortes pluies se sont abattues sur plusieurs régions du pays. Mais ces dernières précipitations tant espérées des agriculteurs suffisent-elles à faire reculer la sécheresse ayant sévi au cours des deux campagnes précédentes.

Les pluies que le royaume a connues il y a plus d’un mois sont bénéfiques sur tous les points. Et si les précipitations actuelles se poursuivent d’une manière régulière jusqu’aux mois d’avril-mai, la campagne devrait être très favorable. C’est en tout cas ce que pensent les professionnels de l’agriculture, qui estiment qu’avec ces pluies, le secteur agricole au Maroc perçoit en effet une lueur d’espoir.

Si dans les zones où « l’eau se fait toujours attendre », selon ces mêmes professionnels, elles devraient permettre de semer dans des conditions moins sèches, elles s’annoncent trop abondantes dans d’autres régions.  C’est le cas notamment de la région de Fès-Meknès, où le secteur agricole est le principal moteur de croissance de l’économie locale.

Les précipitations actuelles enregistrées ont un impact considérable sur la production céréalière et bien d’autres sous-secteurs agricoles, assure la direction régionale de l’agriculture de Fès-Meknès.

« La campagne agricole actuelle se déroule dans de bonnes conditions. En effet le cumul des pluies, leur répartition, conjugués aux efforts d’investissements de nos agriculteurs sont les principaux facteurs d’une très bonne campagne agricole », affirme Kamal Hidane, directeur régional de l’agriculture Fès-Meknès.

Ces pluies, se réjouit-il, « ont commencé depuis le mois de septembre et octobre, ce qui a poussé les agriculteurs à entamer les travaux de labour et de semis des grandes cultures à temps. Avec le parc Matériel existant et qui a été renforcé par les aides du fonds de développement agricole, les travaux ont été accélérés ».

Dans une déclaration à Le Reporter, Kamal Hidane souligne que la campagne agricole à ce jour est très prometteuse. « Les journées de travaux, déjà créées dans le monde rural, est un grand signe de réussite de l’année. L’état végétatif actuel des différentes cultures installées montre bien qu’on est sur une campagne agricole très productive », assure le directeur régional de l’agriculture.

Selon la DRA de Fès-Meknès, les efforts déployés par les exploitants dans les travaux de préparation du sol de semis, de traitements contre les maladies et les mauvaises herbes, l’épandage des engrais azotés, la taille des arbres ont été menés à temps et dans les meilleures conditions.

A noter que la Région de Fès Meknès est une zone très riche et diversifiée entre les grandes cultures et l’arboriculture. La répartition de la surface agricole utile (SAU) de cette Région est de l’ordre de 1.235.521 hectares (céréales 47%, oliviers 26%, rosacées 7%, culture fourragères 6%, légumineuses 6% et maraicahge4%), souligne la DRA.

Concernant les céréales, qui représentent 47 % au niveau régional et 24 % sur le plan national, la superficie emblavée a dépassé 654 320 hectares dont 7126 hectares irrigués, affirme le directeur. « Les zones de montagnes avec un climat froid continuent encore à semer. Il est à signaler que 13.052,5 hectares de multiplication des semences des céréales sont menés », précise-t-il.

Côté cultures fourragères, elles sont installées sur une superficie de 83 541 hectares dont 7501 ha en irrigué.

En ce qui concerne les légumineuses alimentaires, les pluies sont bénéfiques tant que la maturité n’est pas terminée. Elles sont arrivées à 79 437 hectares déjà installées dont 2 465 ha en irrigué. Les travaux de préparation pour le semis des légumineuses de printemps sont en cours pour atteindre environ 20 0000 hectares, affirme Kamal Hidane.

Pour ce qui est des cultures maraichères, l’effet positif des précipitations est aussi certain. « Pour le maraichage d’automne, 7139 hectares sont déjà installés dont 6334 ha en irrigué.  Le maraichage d’hiver est en cours d’installation avec 409,5 ha déjà semés dont 359,5 ha en irrigué. Avec le maraichage de printemps et d’été, la région atteindra 32 000 hectares », explique le directeur régional de l’agriculture de Fès-Meknès.

Il relève, par ailleurs, que la saison agricole 2021 s’est caractérisée par « des conditions climatiques très favorables avec une pluviométrie intéressante, puisque le cumul des pluies enregistrées jusqu’au 08/02/2021s’élève à 310 mm, soit 31% de plus par rapport à l’année 2020 ».

Notons dans ce contexte que ces précipitations, qui concernent plusieurs régions du pays, vont améliorer la situation du couvert végétal et sauver une bonne partie des pâturages. Ce qui ferait naître de l’espoir pour la campagne agricole 2020-2021, souligne-t-on auprès des professionnels. Mais pour cela, il faudrait que les pluies se poursuivent durant les prochains mois.

Naîma Cherii

Voir aussi

pib maroc 2020,HCP

HCP | Contraction de 6,3% de l’économie nationale en 2020

Le Produit Intérieur Brut (PIB) global en volume a connu un net recul de 6,3% …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.