Addis-Abeba | Le Maroc préside une réunion préparatoire à la 53ème session de la Conférence des ministres africains des Finances de la CEA-ONU

Cea Onu

Le Bureau de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA-ONU), présidé par le Maroc, a tenu vendredi par visioconférence une réunion préparatoire à la 53ème session de la Conférence des ministres africains des Finances, de la Planification et du Développement économique de la CEA-ONU.

Cette réunion présidée par l’Ambassadeur Représentant Permanent du Royaume auprès de l’Union africaine et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, a été consacrée à l’examen de l’ordre du jour de la Conférence ministérielle placée sous le thème “l’industrialisation et la diversification durable de l’Afrique à l’ère digital dans le contexte du COVID-19”.

La conférence devra aborder des questions liées à la vaccination contre la pandémie du COVID-19 en Afrique, la suspension d’une partie des dettes des pays africains et des questions ayant trait à la durabilité, telle que le changement climatique.

Le diplomate marocain a souligné lors de cette réunion la nécessité de s’engager «pleinement dans la nouvelle ère du virtuelle qui nous impose de consentir de plus amples efforts afin d’en faire un levier pour renforcer notre processus de développement en Afrique tout en s’adaptant aux nouvelles conditions imposées par la pandémie de la COVID-19».

Lire aussi
Sécurité Sanitaire | La solidarité agissante de SM le Roi envers les pays africains hautement saluée par le Président de la Commission de l’UA

Il est à noter que la prochaine Conférence des ministres africains des Finances de la CEA-ONU, prévue en mars prochain, constituera une occasion pour la CEA-ONU de proposer de nouvelles mesures afin de supprimer une partie des dettes des pays africains et ce, dans la perspective de renforcer la résilience des pays africains dans le contexte d’austérité imposé par la pandémie de la COVID-19.

Dans le même sillage, cette session permettra d’examiner des questions d’ordre existentielles pour renforcer la durabilité du continent, notamment les effets néfastes du changement climatique sur l’environnement et sur les économies des pays africains, indique-t-on auprès de la Mission permanente du Royaume auprès de l’UA et de la CEA-ONU.

Il convient de rappeler que le Maroc préside le Bureau de la Conférence des ministres africains des Finances, de la Planification, et du Développement économique depuis son élection lors de la Conférence de mars 2018, qui a eu lieu à Marrakech.

LR/MAP

Voir aussi

France-Maroc,partenariats économiques

La France déterminée plus que jamais à renforcer ses partenariats économiques avec le Maroc

La France est déterminée “plus que jamais” à renforcer ses partenariats économiques avec le Maroc, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...