lundi 24 février 2020

Marrakech : 10 ans de prison ferme à l’encontre de l’ex-directeur de l’Agence Urbaine, son épouse et un architecte

Marrakech : 10 ans de prison ferme à l’encontre de l’ex-directeur de l’Agence Urbaine, son épouse et un architecte

La Cour d’appel de Marrakech a condamné l’ex- directeur de l’Agence urbaine de la cité ocre, Khalid Ouaya, poursuivi pour corruption, à une peine d’emprisonnement de 10 ans, assortie d’une amende de 1MDH. 

La Cour d’Appel de Marrakech a condamné également l’épouse du principal accusé ainsi qu’un architecte, à une peine d’emprisonnement de 5 ans chacun, assortie d’une amende de 1MDH chacun.  La même juridiction a, en outre, condamné les trois accusés à verser, solidairement, des dommages et intérêts de l’ordre de 300.000 DH à une société (partie plaignante), ainsi qu’un dirham symbolique à l’ONG Transparency Maroc.

L’affaire remonte au 4 juillet 2019, lorsqu’un promoteur à Marrakech avait dénoncé l’ex-directeur de l’Agence urbaine, qui avait exigeait un pot-de-vin, en contrepartie de l’accélération des procédures liées à une autorisation administrative. Sur instruction du Parquet général saisi par le plaignant, une enquête avait été ouverte à ce sujet par les services de police, ayant abouti à l’arrestation du mis en cause en flagrant délit juste après avoir obtenu un pot-de-vin de 500.000 DH.

Mohcine Lourhzal 

Voir aussi

Ouverture de la 7è Rencontre judiciaire maroco-espagnole

Ouverture de la 7è Rencontre judiciaire maroco-espagnole

Les travaux de la 7è Rencontre judiciaire maroco-espagnole entre la Cour de Cassation du Maroc …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.