jeudi 19 octobre 2017

BCP : Doubler de taille en 5 ans

Resultats groupe banque populaire mars 2015

La Banque Centrale Populaire (BCP) a signé une excellente performance pour l’exercice 2014. Elle se fixe un ambitieux objectif.

Sur le plan commercial, la BCP a conforté sa position de leader national en matière de collecte d’épargne. Les dépôts de la clientèle se sont situés à près de 230 milliards de dirhams (MMDH) au terme de l’année 2014, en hausse de 9,5% sur une année glissante, comme l’a annoncé le PDG du groupe, Mohamed Benchaaboun. La part de marché de la banque passe ainsi à 26,9%, gagnant 7 points de base (pb) par rapport à 2013. La part de marché en crédits, quant à elle, s’est positionnée à 24,6% en 2014, gagnant 29 pb.
Sur le marché des particuliers locaux, le groupe BCP a capté 370.000 nouveaux clients particuliers, grâce à l’extension du réseau d’agences, avec l’ouverture de 76 nouvelles agences durant l’année 2014. Cela a permis à la BCP une collecte additionnelle s’élevant à 9,3 MMDH. Ainsi, la part de marché s’est améliorée de 42 pb entre 2013 et 2014, pour s’établir à 20,7% en dépôts des particuliers locaux.

Ce développement continu sur le marché domestique est la conséquence de l’ancrage régional de la BCP et de sa politique de proximité au service de la bancarisation depuis plusieurs années, précise le top management.
S’agissant des ressources des Marocains du Monde (MDM), le groupe bancaire a renforcé sa position en captation des rapatriements des MDM avec une part de marché de 35,8%, en amélioration de 23 points de base. Une telle performance a permis de porter les dépôts des Marocains du Monde à 79,2 MMDH (+3,4%), consolidant ainsi la position de référence du Groupe sur ce marché. Au total, la BCP a réussi à attirer 42.000 nouveaux clients, ce qui s’est traduit par une collecte additionnelle de 2,6 MMDH et une part de marché en dépôts à hauteur de 51,3%.
En outre, la BCP poursuit son élan de croissance sur les activités de banque de financement et d’investissement. En effet, l’encours des crédits consentis à la clientèle Corporate au Maroc a atteint près de 40 MMDH en 2014, en appréciation moyenne de 12% sur les cinq dernières années. Cela traduit la contribution du groupe à l’accompagnement des projets d’infrastructure et au financement des besoins d’investissement et de trésorerie des grandes entreprises.
La filiale Upline Group a réalisé, pour sa part, de bonnes performances sur ses différentes lignes de métiers durant l’exercice 2014. L’encours des actifs sous gestion a progressé de 19,4% en glissement annuel, se situant à plus de 31 MMDH, ce qui représente une part de marché de 10,3%.
Dans ces conditions, le produit net bancaire (PNB) consolidé de la BCP a atteint 14,7 MMDH au titre de l’exercice 2014, en hausse significative de 12% par rapport à l’exercice qui précède.
Cette progression s’explique par la croissance de la marge d’intérêt (+6,8% entre 2013 et 2014) pour s’établir à 10 MMDH.
A cela s’ajoute l’envolée des activités de marchés de la BCP (+16,2%) grâce à l’amélioration du contexte financier marocain, notamment l’embellie du marché action, ainsi que la chute des taux de bons de trésor.
Le groupe a également profité de l’embellie de ses filiales subsahariennes. Les dépôts de la clientèle et les crédits à l’économie dans lesdites filiales ont crû de 28% et 20% respectivement. Les revenus générés par les activités africaines se sont accélérés de 24%, portés par une croissance organique appuyée par une synergie efficace avec les différentes entités. Les activités du Groupe en Afrique subsaharienne poursuivent leur développement, en phase avec leur vocation de relais de croissance. «Le groupe a réussi à multiplier par deux l’essentiel des indicateurs d’activité et de résultat au cours des sept dernières années», a déclaré Mohamed Benchaâboun, président du groupe bancaire.
Malgré l’alourdissement des charges d’exploitation de 5,5% sur une année glissante, pour se situer à 6 MMDH en 2014, le coefficient d’exploitation s’est apprécié de 2,6 points, pour pointer à 46,6%. De ce fait, le résultat brut d’exploitation ressort à 7,9 MMDH en 2014, contre 6,7 MMDH seulement une année auparavant, ce qui correspond à un bond de 17,8% en glissement annuel.
Il faut dire que les provisions pour créances en souffrance de la BCP se sont aggravées de 53,6% entre 2013 et 2014, atteignant 3 MMDH au terme de l’exercice 2014. In fine, le taux de couverture de ces créances est passé à 75%, gagnant 4 points en une année seulement. En outre, la BCP a alloué 205 MDH dans le cadre de la poursuite de sa politique de provisionnement pour risques généraux qui a propulsé son encours à 2,3 MMDH. Selon Hassan Basri, la politique de provisionnement pour couverture de risques non avérés se poursuivra. L’objectif du groupe est une couverture de 100%.
Le groupe dirigé par Mohamed Benchaâboun a réussi à propulser ses bénéfices de 12,5% sur une année glissante, pour s’établir à 2,2 MMDH en 2014 et ce, malgré la flambée du coût du risque qui a grimpé de 54% en glissement annuel.
Côté perspectives, «Nous espérons doubler de taille à l’horizon 2020», a avancé le président du groupe BCP.
Enfin, le Conseil d’administration de la BCP proposera le versement d’un dividende de 5,25 DH par action.

Anas Hassy

Voir aussi

Bank Of Africa : Faustin Amoussou, nouveau DG

Le Béninois Faustin Amoussou vient d’être désigné Directeur général de Bank of Africa (BOA) – …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.