Sahara : La Colombie réaffirme son soutien à l’initiative marocaine d’autonomie

Sahara : La Colombie réaffirme son soutien à l’initiative marocaine d’autonomie

La vice-ministre colombienne des Affaires multilatérales, Mme Adriana Mejia Hernandez, a réitéré, jeudi à Rabat, l’appui de son pays à la position du Maroc afin de parvenir à une solution à la question du Sahara qui constitue pour le Royaume une question vitale pour “sa souveraineté et son intégrité territoriale”.

Mme Mejia, qui a coprésidé avec l’ambassadeur, directeur général des relations bilatérales au ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Fouad Yazourh, la 2-ème commission mixte de coopération technique et scientifique entre la République de Colombie et le Royaume du Maroc, a exprimé le “soutien permanent” de son pays au Maroc.

Par ailleurs, la vice-ministre colombienne a souligné l’importance que représente le Maroc pour la Colombie, en tant que partenaire stratégique et porte d’entrée vers le continent africain et le monde arabe, reflétée par le dynamisme des relations bilatérales et par l’engagement politique concrétisé par la décision d’élever le statut de sa représentation diplomatique à Rabat.

De même, elle a mis en exergue la vision politique historiquement partagée par les deux gouvernements dans de nombreuses affaires fondamentales, témoignant des bonnes relations et d’une vision commune des problèmes globaux.

Les travaux de cette commission ont été sanctionnés par l’approbation d’un programme de coopération bilatérale pour la période 2020-2022.

Avec MAP

Voir aussi

UE | L’aide humanitaire européenne détournée par l’Algérie et le Polisario (OLAF)

UE | L’aide humanitaire européenne détournée par l’Algérie et le Polisario (OLAF)

Trop, c’est trop ! C’est le cri de désespoir du député européen Nicolas Bay face …

2 Commentaires

  1. Si il y a un pays qui doit être proche du Maroc c’est bien la Colombie. Ils devraient être liés par un partenariat stratégique. Des salons dans les deux pays doivent être organisés pour comparer la qualité de la production. Des séances de dégustation gratuites. Des conseils aux exploitants. Etc.. de quelle production? Ben…

    • Comme elle est le Venezuela avec l’algerie dans dans la dictature et le karkoubi le savoir-faire dans la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.