mardi 16 octobre 2018

Retraite : La CIMR lance «Al Moustakbal Individuel» pour les particuliers

Le régime de retraite de la CIMR, traditionnellement réservé aux entreprises, est désormais ouvert aux particuliers grâce à «Al Moustakbal Individuel», un produit entièrement digitalisé et malléable à souhait. 

C’est officiel. Les particuliers peuvent souscrire au régime de la CIMR. La Caisse interprofessionnelle marocaine de retraite, depuis qu’elle jouit du statut juridique de société mutuelle de retraite, a procédé à l’élargissement de son champ d’action et propose désormais ses services aux personnes physiques, notamment les professions libérales, les travailleurs indépendants, les commerçants et les salariés du secteur public ou privé, à travers  l’offre «Al Moustakbal Individuel».

Présenté à l’occasion d’un point de presse tenu au sein du siège Casablanca de la Caisse, «Al Moustakbal Individuel» se veut un produit avant-gardiste et ce, pour plusieurs raison. Khalid Cheddadi, PDG de la CIMR, a expliqué: «Les particuliers peuvent désormais adhérer à la CIMR en toute liberté et concevoir eux-mêmes la configuration qui leur sied le mieux, en fonction de leurs revenus». En effet, le produit en question justifie d’une souplesse inédite. Offrant la possibilité de prendre sa retraite à partir de 50 ans, le choix est laissé aux adhérents de décider du versement mensuel, la pension étant programmée dès le mois suivant le départ à la retraite. Et là n’est pas la seule particularité. Entièrement digitalisée, de l’ouverture du compte au peaufinage des détails les plus infimes ayant trait aux montants à prélever chaque mois et aux dates de prélèvements, «Al Moustakbal Individuel» ne requiert aucune présence physique de l’adhérent. Accessible via application ou directement sur le site web qui lui est dédié, l’offre a été conçue de manière à ce que les particuliers souhaitant y souscrire puissent construire eux-mêmes la configuration qui correspond le mieux à leur situation, avec la possibilité d’en changer les propriétés à tout moment. «C’est l’adhérent qui décide de tout. Avec un identifiant et un mot de passe, celui-ci a accès à une plate-forme complète qui lui donne la possibilité de gérer sa souscription à sa guise», poursuit Cheddadi. S’agissant des prélèvements, ceux-ci son «effectués directement sur la carte bancaire de l’adhérent, à la date qu’il a lui-même fixée». Enfin, le PDG de la CIMR a assuré que les adhésions n’étaient pas limitatives, puisqu’une même personne peut ouvrir autant de comptes qu’elle le souhaite. Ils seront gérés séparément ou groupés, selon le choix de l’adhérent et ce, même dans le cas où celui-ci possède déjà un compte CIMR à travers la société qui l’emploie.

Mehdi Mouttalib

Voir aussi

Assemblée générale de l’ONU : Les objectifs clairs de la délégation marocaine

Une importante délégation marocaine prend part, à compter du 24 septembre 2018, à la 73ème session …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.