dimanche 24 juin 2018
Flash Infos

Bousculade mortelle d’Essaouira : Un drame qui met chacun devant ses responsabilités

A la suite de la bousculade survenue, dimanche 19 novembre 2017, à la commune de Sidi Boulaalam, dans la province d’Essaouira, SM le Roi Mohammed VI a donné ses instructions pour éviter qu’un tel drame se reproduise.

Le ministère de l’Intérieur a indiqué, dans un communiqué, qu’à la suite de la bousculade tragique survenue dimanche 19 novembre 2017, lors de la distribution d’aides alimentaires au niveau de la commune de Sidi Boulaalam, dans la province d’Essaouira, des investigations sont menées par le Parquet compétent, ainsi que par l’Inspection Générale de l’Administration Territoriale (IGAT), en vue d’établir les responsabilités dans ce drame. 

Encadrer la distribution d’aides aux plus démunis

SM le Roi Mohammed VI a par ailleurs donné ses instructions au chef de gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit et à l’ensemble des départements concernés, afin que toutes les mesures juridiques nécessaires soient prises pour encadrer strictement les opérations d’appel à la générosité publique et de distribution d’aides aux populations démunies, a fait savoir le ministère de l’Intérieur. La même source, en mettant en exergue la culture du partage ancrée dans les traditions marocaines, a appelé à l’encadrement des opérations menées auprès des populations démunies. Le ministère de l’Intérieur a souligné que le cadre juridique et réglementaire ordonné par le Souverain est primordial, afin que soit préservée la tradition séculaire de solidarité et de partage et en, même temps, que soit garantie la sécurité des citoyens.

L’administration n’a pas droit à l’erreur

Le communiqué du ministère de l’Intérieur a par ailleurs annoncé que, conformément aux instructions de SM le Roi Mohammed VI, relatives à la reddition des comptes et aux principes devant régir les relations entre l’administration et les citoyens, le gouverneur de la province d’Essaouira a été entendu par la justice, dans le cadre de l’enquête judiciaire ouverte par le parquet compétent, dans le respect strict de l’état de droit.  

Pour sa part, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a fait savoir que le ministère tiendra informée l’opinion publique nationale de tous les résultats des investigations et prendra toutes les mesures suite aux conclusions de l’enquête judiciaire et administrative, outre les mesures à adopter, pour éviter à l’avenir ce genre d’évènements tragiques. El Khalfi, qui s’exprimait à ce sujet à la Chambre des représentants, a affirmé: «Les autorités sont les premières concernées par ce qui vient de se passer à El Jadida, compte tenu de la gravité de cet incident».

Pour rappel, plusieurs villageois, des femmes pour la plupart, s’étaient rassemblés tôt dans la matinée du 19 novembre 2017, pour recevoir des denrées alimentaires de la part d’une association de bienfaisance. En raison d’un manque d’encadrement et d’organisation de la part des autorités, le souk hebdomadaire, qui devait abriter un acte de bienfaisance, a été finalement le théâtre d’un drame qui a fait, selon un bilan provisoire, 15 morts et plusieurs blessés, toutes des femmes. 

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Maroc-UE : Nasser Bourita rencontre Federica Mogherini à Bruxelles

Le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale  Nasser Bourita a eu, le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.