Flash Infos

Tante maman!

Qu’une femme soit enceinte, c’est normal! Qu’elle ait des jumeaux, ça n’a rien non plus d’insolite. Et qu’elle accouche n’a rien de drôle! Sauf bien sûr dans le cas de cette américaine qui devrait en principe accoucher mi-décembre. Actuellement enceinte, sa grossesse a une particularité: les deux enfants qu’elle porte ne sont pas les siens!

Une mère porteuse, ça n’a rien de curieux, direz-vous, surtout aux USA où c’est pratique courante! Sauf que, dans ce cas précis, les deux enfants sont ceux du frère et de la belle-sœur de cette jeune femme!

En effet, désireuse d’aider son frère et sa belle-sœur à avoir deux autres bambins, elle a décidé de porter les enfants souhaités. Le couple, déjà parent de deux enfants, souhaitait à tout prix en avoir deux autres. Malheureusement, le second accouchement de l’épouse s’est très mal déroulé puisque les médecins n’ont pas eu d’autre choix que de lui ôter son utérus. Le mari s’est alors tourné vers sa sœur pour lui demander d’être la mère porteuse de deux de leurs futurs enfants, afin d’éviter de s’endetter. En effet, dans certains cas, aux Etats-Unis, les mères porteuses peuvent demander une rétribution pour le service rendu. La somme versée peut alors atteindre les 120.000 euros (1.332.000 DH).

Ce cas un peu particulier d’aide à la procréation a nécessité d’évidentes mises au point. Et les parties ont d’abord dû s’entendre sur plusieurs clauses. Ils ont ainsi été dans l’obligation d’établir un contrat pour la garde de l’enfant et les frais médicaux liés à la grossesse. Une fois tout cela réglé, deux embryons de l’épouse ont pu être mélangés au sperme de son mari puis implantés dans l’utérus de la porteuse. Un véritable travail d’équipe… qui n’a pas abouti, puisque la première tentative a échoué. C’est finalement la deuxième qui a été la bonne! Reste juste à savoir si Tante maman ne cherchera pas à garder «jalousement» ses «enfants»!

Voir aussi

SAM’inspire!

Dans l’Etat de Virginie, aux Etats-Unis, il est formellement interdit de faire l’amour en pleine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.