Réception à l’Agence Bayt Mal Al-Qods en l’honneur d’étudiants ingénieurs palestiniens

L’Agence Bayt Mal Alqods Acharif a organisé, samedi à son siège à Rabat, une réception en l’honneur d’étudiants ingénieurs palestiniens et de leurs professeurs encadrants.

Cette réception s’inscrit dans le cadre d’un séjour de formation au profit de 10 étudiants, accompagnés de quatre professeurs des Universités d’Al-Qods et de Birzeit, organisé par l’Agence dans la ville de Fès en partenariat avec l’Agence pour le développement et la réhabilitation de la Médina de Fès et le Conseil régional de l’Ordre des architectes de la ville.

Ce séjour de deux semaines porte sur les techniques de restauration et de réhabilitation des monuments historiques de la ville de Fès.

L’événement s’est déroulé notamment en présence du vice-ambassadeur de Palestine à Rabat, Mohamed Rabii, du président du Conseil régional de l’Ordre des architectes de la ville de Fès, Karim Saadi, et du président de l’Association des architectes palestiniens, Ibrahim Alhindi.

Dans son allocution, le directeur chargé de la gestion de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, Mohamed Salem Cherkaoui, a expliqué que l’action de l’Agence vise la restauration et la réhabilitation des bâtiments historiques ainsi que la valorisation de la richesse urbaine à Al-Qods, conformément aux hautes orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, afin de préserver la ville Sainte et son patrimoine civilisationnel, en tant que ville fédératrice et siège authentique des trois religions monothéistes.

Le Conseil de la Ligue arabe salue le rôle du Comité Al-Qods et les efforts déployés par l’Agence Bayt Mal Al-Qods

M. Cherkaoui a, par ailleurs, souligné que ce chemin a été tracé depuis 15 ans par des projets de restauration et de réhabilitation d’un certain nombre de bâtisses de la Vieille ville d’Al-Qods, notant que l’engagement des institutions marocaines dans le projet de l’Agence concernant la restauration et la réhabilitation des monuments historiques vient renforcer l’expertise palestinienne en la matière.

Ces efforts, a-t-il précisé, se poursuivent par l’organisation de séjours de formation au profit d’autres étudiants issus d’universités palestiniennes spécialisées, pour leur permettre d’acquérir une expérience solide dans ce domaine, tout en s’inspirant de l’édifiante expérience marocaine.

Les institutions avec lesquelles coopère l’Agence, tant au Maroc qu’à Al-Qods, pour faire aboutir ce processus, sont des organismes qui ont accumulé assez d’expérience pour mener à bien les projets destinés à la restauration et la réhabilitation des monument historiques à Al-Qods, a fait valoir M. Cherkaoui.

Il a noté, dans ce cadre, que l’action marocaine en faveur d’Al-Qods, engagée sous la conduite de Sa Majesté le Roi, procède d’un ferme attachement à la dimension humaine d’Al-Qods et à la défense constante des valeurs de tolérance, de paix et de coexistence, comme souligné par l’Appel d’Al-Qods signé le 30 mars 2019 à Rabat par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, Président du Comité Al-Qods, et Sa Sainteté le Pape François.

La sollicitude du Royaume du Maroc à l’égard d’Al-Qods et des Maqdessis, une action constante et considérable

Pour sa part, M. Alhindi a indiqué, dans une déclaration à la MAP, que ce séjour de formation constitue une opportunité pour consolider la coopération entre les deux pays et fait suite à une précédente visite effectuée par une délégation d’ingénieurs palestiniens au Maroc, mettant en avant l’importance de rapprocher les étudiants des spécificités de l’art architectural ancestral marocain et de les informer des méthodes de restauration avancées utilisées dans les anciennes villes marocaines.

L’étudiante ingénieure Fidaa Sabah, diplômée de l’Université de Birzeit en Palestine, a souligné, dans une déclaration similaire, que ce séjour constitue une précieuse opportunité de se renseigner sur la spécificité de l’architecture marocaine et les méthodes de restauration utilisées, d’échanger les expériences et d’apprendre davantage sur le peuple marocain.

De son côté, l’étudiant ingénieur Fares Gemel Al-Sayed a exprimé sa fierté de faire partie de cette expédition, aspirant à acquérir une connaissance plus approfondie sur la restauration dans l’architecture marocaine et développer les compétences ainsi que les expériences requises.

Au cours de ce séjour de formation, les étudiants et leurs encadrants seront initiés aux projets de réhabilitation, d’entretien et de restauration ainsi qu’aux techniques intrinsèques aux monuments historiques dans certains quartiers de la Médina de Fès.

LR/MAP

,

Voir aussi

African Lion,Cap Draâ,Tan-Tan,Forces Armées Royales

African Lion | Des observateurs militaires de 7 pays au Cap Draâ à Tan-Tan

Un groupe de 14 observateurs militaires représentant 7 pays a assisté, lundi au Cap Draâ …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...