ONU | Mme Hayar préside à New York une réunion sur l’autonomisation économique des femmes

La ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, Aawatif Hayar, a présidé, à New York, une réunion sur l’autonomisation économique des femmes et des filles comme levier pour atteindre l’inclusion et lutter contre la pauvreté.

Organisée mercredi par le ministère en collaboration avec l’Union nationale des femmes du Maroc, le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) et l’agence espagnole de la coopération internationale, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la 68è session de la Commission de la condition de la femme, qui se tient au siège de l’ONU du 11 au 22 mars.

Intervenant à cette occasion, Mme Hayar a présenté l’expérience “pionnière” du Maroc dans le domaine de l’autonomisation des femmes notamment vulnérables en s’appuyant sur les nouvelles technologies, soulignant que le Royaume, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a mis en place une série de réformes qui ont ouvert de nouvelles perspectives pour les femmes et les filles et contribué à leur émancipation.

Parmi ces réformes majeures, la ministre a cité le projet de généralisation de la protection sociale lancé par Sa Majesté le Roi, relevant que cette initiative vise notamment à généraliser l’assurance maladie obligatoire, à réduire la pauvreté et les disparités sociales, et à soutenir le pouvoir d’achat des familles, y compris celles dirigées par des femmes, qui représentent environ 17% de l’ensemble des ménages au Maroc.

L’ensemble des Marocaines et Marocains bénéficient désormais de la couverture médicale, et ce depuis 2022, y compris les personnes nécessiteuses qui ne sont pas en mesure de cotiser au système d’assurance maladie, a-t-elle indiqué, rappelant le lancement en décembre 2023 du programme d’aide sociale directe qui vise à améliorer les conditions de vie des familles.

Opérations de maintien de la paix : Hommage aux Casques bleus marocains

Mme Hayar a, de même, indiqué qu’en 2023, Sa Majesté le Roi a lancé le processus de révision du Code de la famille, qui se fait de manière collective et participative, dans le but de renforcer l’équilibre au sein de la famille en adéquation avec la Constitution et les conventions internationales ratifiées par le Maroc.

Elle a également rappelé les projets lancés par le gouvernement visant à renforcer l’accès aux financements comme “Forsa”, “Intilaka” et “GISSR” dédié aux femmes en situation difficile, ainsi que la Stratégie nationale d’inclusion financière.

Abordant la situation des femmes et filles palestiniennes, la ministre a rappelé que Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al Qods, a adressé un message au Sommet extraordinaire arabo-islamique, qui s’est tenu en novembre dernier à Riyad, dans lequel le Souverain appelle à un cessez-le-feu durable et vérifiable et à l’acheminement fluide et en quantités suffisantes des aides humanitaires au profit des populations de Gaza.

Elle a, en outre, indiqué que Sa Majesté le Roi avait donné Ses Très Hautes Instructions pour déployer une opération humanitaire d’aide alimentaire, par voie terrestre, destinée à la population palestinienne de Gaza.

Ont notamment participé à cet événement la ministre palestinienne des Affaires de la femme, Amal Hamad, la vice-présidente de l’Union nationale des femmes du Maroc, Amina Oufroukhi, la directrice générale de l’Organisation de la femme arabe, Fadia Kiwan et Abdellah Yaakoubd représentant le FNUAP.

Il s’agit également de la représentante de l’agence espagnole de la coopération internationale à New York et des représentants notamment de Hongrie et de la République de la Corée du Sud, outre des responsables du Système des Nations Unies et d’organisations internationales.

ONDE : Enfants, jeunes et développement, après 2015

Mme Hayar conduit la délégation marocaine à la 68è session de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies placée cette année sous le thème “Accélérer la réalisation de l’égalité entre les hommes et les femmes et l’autonomisation de toutes les femmes et les filles en s’attaquant à la pauvreté et en renforçant les institutions et le financement dans une perspective d’égalité entre les hommes et les femmes”.

En marge de cet événement, la ministre a tenu une série d’entretiens avec plusieurs responsables onusiens, notamment la directrice exécutive d’ONU Femmes, Sima Bahous.

Elle s’est entretenue également avec la ministre ivoirienne de la Femme, de la famille et de l’enfant, Assénéba Touré, et plusieurs ministres chargées de l’égalité notamment de la Suède, Paulina Brandberg, d’Australie, Katy Gallagher, du Mali, Wadidie Founè Coulibaly ainsi qu’avec plusieurs responsables d’États membres.

Mme Hayar a aussi rencontré la ministre turque chargée de la Famille, du travail et des services sociaux, Mahinur Göktaş avec qui elle a signé un accord de partenariat portant sur la coopération entre le Maroc et la Turquie en matière des affaires sociales, l’égalité des genres et la famille.

La ministre a également participé à un événement organisé par la banque mondiale sur “Engager les femmes en tant que leaders pour mettre fin à la pauvreté sur une planète vivable”, ainsi qu’à plusieurs side events organisés par l’Union européenne, l’Espagne, la Suède, le Liban et la Libye.

LR/MAP

,

Voir aussi

france,franck riester,Maroc,stéphane séjourné

Paris et Rabat unis par un partenariat unique fondé sur un lien exceptionnel (Quai d’Orsay)

Le Maroc et la France sont unis par un “partenariat unique” fondé sur un “lien …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...