Maroc-Espagne | Le mépris de Madrid payé cher…

Maroc,Espagne

Les relations diplomatiques entre le Maroc et l’Espagne ont traversé une zone de turbulence sévère, en 2021. Au centre de plusieurs semaines de tension entre Rabat et Madrid, l’autoproclamé chef des milices séparatistes du Polisario est revenu le 2 juin 2021 en Algérie après avoir été hospitalisé depuis la mi-avril (2021) au nord de l’Espagne (Logroño), sous une fausse identité (Mohamed Ben Battouche).

Ce transfert en catimini devait rester secret. Sauf qu’au grand dam de Madrid et de l’Algérie, ce scandale d’Etat a fini par éclater au grand jour. S’en suivra une crise diplomatique aigue entre Rabat et Madrid, donnant lieu notamment au rappel de l’Ambassadeur du Maroc en Espagne, Karima Benyaich. Pour se sortir de sa mauvaise posture, le gouvernement espagnol dirigé par le socialiste Pedro Sanchez, s’efforce alors de donner de faux prétextes que la réalité a démentis. Pour justifier la grosse bourde commise par son pays à l’égard du Maroc, la ministre ibérique des Affaires étrangères Arancha Gonzales Laya, (remplacée depuis le 10 juillet 2021 par José Manuel Albarès, ex-Ambassadeur d’Espagne à Paris), invoque quant à elle, des considérations humanitaires pour motiver l’accueil du dénommé Brahim Ghali sur le sol espagnol. Pour le Maroc, cet argument ne tient pas la route.

D’où un bras de fer sans précédent, qui a atteint son pic à deux reprises: lors de l’assaut de Sebta et lors de la réunion du parlement européen. Puis, le dialogue a repris. Et, dans un Discours prononcé, le 20 août 2021, à l’occasion du 68ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, SM le Roi Mohammed VI a indiqué que le Maroc s’attache à fonder des relations solides, constructives et équilibrées, notamment avec les pays voisins, ajoutant que c’est cette même logique qui commande les choix du Royaume dans sa relation avec l’Espagne. Au lendemain du Discours Royal, le Chef du gouvernement espagnol a affirmé que «le Discours de sa majesté le Roi constitue une grande opportunité pour redéfinir les relations entre les deux pays et les piliers sur lesquels elles reposent».

Lire aussi
Espagne-Sahara Que justice soit faite!

A l’heure où ces lignes sont écrites, il n’y pas eu de pas concrets, en faveur de la reprise des relations. D’autant plus qu’un récent rapport émanant du service de renseignement espagnol, s’est attaqué frontalement au Maroc. Nouvel incident ces derniers jours de décembre. Après que le ministère marocain de la Santé a reproché à l’Espagne de ne pas exercer un contrôle sanitaire ferme aux frontières, le ministre des Affaires étrangères espagnol aurait, selon la presse espagnole, convoqué le chargé d’affaires marocain en poste à Madrid.

Bon nombre de spécialistes en relations internationales, expliquent qu’avec ce genre d’attitude, la crise maroco-espagnole risque de durer encore quelques temps.

ML

Voir aussi

Sahara,InsideOver,Maroc,Algérie,Polisario

Sahara | Le Maroc engrange d’importants succès diplomatiques

Des média italiens ont mis en lumière les ‘’importants’’ succès diplomatiques engrangés par le Royaume …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...