Maroc-Algérie | Développement, frustration et aigreur

Maroc,Algérie

Abdelmajid Tebboune entouré des vieux généraux qui dirigent réellement l’Algérie

En 2021, le régime algérien a continué à déverser sa haine maladive sur le Maroc. A coups de provocations et d’accusations infondées et farfelues, le pouvoir d’Alger a cherché par tous les moyens, à pousser le Royaume à bout.

Incapable de présenter la moindre solution pour sortir l’Algérie de sa triple crise politique, sociale et économique, la junte militaire qui pille les richesses de l’Algérie voilà six décennies (et ça continue), a ressorti sa rengaine sur le soi-disant ennemi extérieur qui veut stopper le développement fulgurant de l’Algérie.

Quand le régime algérien parle d’ennemi, comprenez que c’est du Maroc qu’il s’agit. Le Maroc a multiplié les initiatives pour la réouverture d’une nouvelle page de coopération entre Rabat et Alger, mais rien n’y fait. Le régime algérien s’est calcifié dans sa haine contre le Maroc. En réalité, il s’agit pour la caste au pouvoir de l’unique échappatoire qui lui permet de se maintenir au pouvoir. En 2021, la jalousie d’Alger vis-à-vis de Rabat a dépassé l’entendement. Le 11 août, de violents feux de forêt dévorent l’Algérie.

Le bilan humain fut lourd (près de 100 morts). Les moyens vétustes dont  dispose l’Algérie, notamment en matière de lutte contre les feux de forêt, font que les équipes de secours ne pouvaient absolument rien faire. Sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc n’hésite pas à proposer son aide (3 canadairs mis à la disposition des autorités algériennes).

Lire aussi
Sahara : Le tournant

Là aussi, le pouvoir en place a préféré laisser mourir son peuple plutôt que de saisir la main tendue du Maroc. Le comble c’est qu’en guise de remerciement, l’Algérie annonce rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc, avant d’interdire quelques semaines plus tard (septembre 2021), son espace aérien aux avions  marocains, ainsi qu’aux appareils immatriculés au Maroc.

Début novembre 2021, le mal-élu et décrié président algérien, Abdelmajid Tebboune, va même jusqu’à accuser Rabat d’avoir bombardé des camions algériens et tué trois de leurs occupants en Mauritanie. Selon les résultats de l’enquête menée par la MINURSO, les deux véhicules algériens se trouvaient près de Bir Lahlou, une zone proche du mur de défense où la circulation est strictement interdite.

Le Maroc ne se laissera pas entrainer dans une guerre qui serait dévastatrice pour la région, à laquelle tient le régime algérien pour détourner l’attention de ses problèmes intérieurs.  

ML

Voir aussi

Maroc,Hongrie

Maroc-Hongrie | Le renforcement des relations parlementaires au centre des entretiens de Talbi Alami avec l’Ambassadeur de Budapest à Rabat

Les moyens de renforcer la concertation et la coordination parlementaires aux niveaux bilatéral et multilatéral …

Un commentaire

  1. Même la guerre ils ne sont pas capables de la faire c’est la raison pour laquelle ils se cachent derrière les voyous du sahel faibles dans tout les domaines la lâcheté et leurs raisons d’êtres et ils savent mieux que nous que l’équation marocaine et très élevé pour les Charlots ramassés caporaux de la moradia théâtre de la comédie spectacle des Harkis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...