Forum d’investissement | Dakhla séduit les hommes d’affaires espagnols

Forum d’investissement,Dakhla,Maroc,Espagne

Les opportunités de développement de la coopération économique et commerciale entre Rabat et Madrid ont été mises en exergue, lors du maroco-espagnol.

Initié par le Conseil de la région de Oued Eddahab, en partenariat avec le ministère de l’Industrie et du Commerce, ce forum qui s’est tenu à les 21 et 22 juin 2022, visait à faire connaître les opportunités d’investissement dont regorge cette région auprès des hommes d’affaires espagnols. Ledit Forum intervient, il faut le souligner, trois mois après la reprise des relations entre le Maroc et l’Espagne qui avaient traversé une période de froid diplomatique qui a duré près d’une année en raison de l’affaire «Ghali Benbattouch».

A la découverte de nouvelles opportunités d’investissement

Aujourd’hui cette page est tournée. Au maroco-espagnol à , pas moins de 250 acteurs économiques espagnols, représentant les secteurs de l’industrie, de l’agroalimentaire, des énergies renouvelables, de la construction, de la finance, du tourisme, des technologies et de la santé entre autres, étaient présents. Pour ces derniers, ce fut l’occasion de mesurer le niveau de développement que connait la région de Dakhla-Oued Eddahab en particulier et les innombrables atouts et avantages dont regorgent les Provinces du Sud du Maroc de manière plus globale.

Dans une allocution prononcée par visioconférence, le ministre du Commerce et de l’Industrie a expliqué que les provinces du Sud du Maroc et la région de Dakhla-Oued Eddahab, sont capables d’abriter des investissements étrangers dans plusieurs domaines, grâce à la disponibilité d’un capital humain qualifié. Ryad Mezzour a souligné que les entreprises espagnoles implantées dans les différentes régions du Royaume, accordent un intérêt particulier à certains secteurs d’avenir et à forte valeur ajoutée (Energies renouvelables, industries chimiques, électroniques et agroalimentaires). Le responsable gouvernemental n’a pas manqué de mettre en avant les projets structurants en cours de réalisation dans les Provinces du Sud. En ce qui concerne Dakhla-Oued Eddahab, Ryad Mezzour a rappelé que cette région est appelée à devenir une zone industrielle de premier plan, grâce au futur port Dakhla Atlantique. Cette infrastructure portuaire permettra, comme expliqué par le ministre du Commerce et de l’Industrie,  d’ériger le Sud marocain en une véritable passerelle de développement vers l’Afrique, l’Europe et l’Amérique ce qui constitue un atout majeur pour tout investisseur. 

Le Wali de la région Dakhla-Oued Eddahab, Gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar, a souligné de son côté, que l’organisation du Maroc-Espagne, s’inscrit dans un contexte marqué par la nouvelle position du gouvernement espagnol dirigé par Pedro Sanchez, en faveur du plan marocain d’autonomie pour les Provinces du Sud, qualifié par Madrid de «base la plus sérieuse, réaliste et crédible» pour résoudre le différend autour du . Dans une allocution lue en son nom, Lamine Benomar a rappelé que Dakhla Oued Eddahab et une région qui se caractérise par son positionnement stratégique reliant le Maroc à son ancrage africain, outre le fait qu’elle regorge d’atouts économiques. «Ces potentialités font de Dakhla une passerelle d’échanges commerciaux entre les marchés africains et européens». Ce rôle devrait se renforcer encore plus une fois que le port Dakhla Atlantique sera mis en service, a ajouté le responsable régional. Abondant dans le même sens, Yanja El Khattat (président du Conseil de la région Dakhla-Oued Eddahab), a focalisé son intervention sur l’importance du modèle de développement des provinces du Sud, lancé en 2015, par . Devant les participants au Maroc-Espagne, Y. El Khattat a rappelé que ce modèle de développement comprend la réalisation de sept grands programmes structurants qui concernent entre autres, la mise à niveau et la modernisation des infrastructures portuaires (Port Dakhla Atlantique) et routières (Autoroute Tiznit Dakhla). Nombre d’observateurs et de spécialistes des questions de développement, estiment que ces projets sont de nature à faciliter l’investissement et attirer de plus en plus d’hommes d’affaires vers les Provinces du Sud du Royaume.

Lire aussi
Hilale devant l’AIEA | Le droit nucléaire doit être au centre de l’attention de la communauté internationale dans un monde en pleine mutation

Les messages rassurants et les signaux forts envoyés  aux investisseurs espagnols, lors du Forum d’investissement Maroc-Espagne, ont trouvé un écho favorable. Ainsi, la Représentante de la délégation espagnole ayant pris part à cet événement, s’est réjouie de la «croissance exponentielle et impressionnante que connaissent Dakhla et sa région». A la tête de grandes entreprises basées en Espagne, Maria Tato s’est dite disposée à monter des projets de co-développement entre les deux pays voisins, citant à cet égard une série de secteurs productifs au niveau de Dakhla-Oued Eddahab, tels que  la pêche, les énergies renouvelables, les industries, l’agriculture et le commerce.

Las Palmas et Dakhla scellent un partenariat pour l’avenir

A l’occasion de la tenue des travaux du Forum d’investissement Maroc-Espagne, un protocole de coopération a été signé entre le Conseil régional Dakhla-Oued Eddahab et la zone franche de Las Palmas. Ce protocole de partenariat vise à promouvoir le développement économique dans la région portant sur le soutien d’entreprises, la mise en place des zones d’activités économiques et la promotion du secteur touristique et celui de l’économie sociale. Des panels sectoriels ont également été organisés avec les professionnels du secteur public et privé des deux rives de la Méditerranée, mettant l’accent sur les leviers de croissance de la région, d’attractivité du territoire en termes d’investissement et de croissance durable. Le Forum d’investissement Maroc-Espagne a été ponctué par des sessions B2B. Ce fut une occasion pour les opérateurs économiques espagnols souhaitant investir dans les Provinces du Sud du Maroc. A cette occasion, un grand nombre d’investisseurs et d’opérateurs économiques espagnols, ont exprimé leur volonté d’effectuer des visites aux projets phares de la région Dakhla Oued Eddahab, dans le but de constater de visu, les potentialités et opportunités d’investissement qu’offre la région et plus globalement les Provinces du Sud du Royaume.

Le volume des échanges commerciaux entre le Maroc et l’Espagne a doublé au cours des dix dernières années. En 2021, le Maroc a exporté environ 7,3 milliards d’euros vers l’Espagne, tandis que les importations en provenance de la péninsule ibérique se chiffraient à 9,5 milliards d’euros. Aujourd’hui, Rabat et Madrid sont décidés à ouvrir une nouvelle page dans leurs relations bilatérales, basée sur la clarté, le respect mutuel, le dialogue permanent et la coopération d’égal à égal. 

M. Lourhzal

Voir aussi

Agroalimentaire,Commerce,IAA,plasturgie

Industries agroalimentaire | Quatre conventions pour le sourcing local (IAA)

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, et les présidents des Associations et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...