jeudi 19 octobre 2017

Les Alizés : Mémoire partagée

Musulmans et juifs se produiront, une nouvelle fois et pour la onzième année consécutive, à travers le Festival des andalousies atlantiques. En effet, Essaouira accueillera, du 30 octobre au 2 novembre, ce festival qui reflète l’image de cohabitation entre religions et cultures dans notre pays. A cet effet, de jeunes Souiris dirigés par maître Abdessamad Amara revivifieront la célèbre pièce «Lqoddam Jdid Saouiri» jouée

devant le sultan Moulay Abderrahmane en 1832 à l’honneur d’une délégation française qu’il recevait à son Palais de Meknès. Une pièce soigneusement consignée par Moulay Abdelghani El Kettani et rarement interprétée depuis le début du 19ème siècle. Le Festival va accueillir le grand orchestre de Tétouan sous la direction de Mohamed Amin El Akrami, avec lequel se produiront notamment le Rabbin Haïm Louk, Abderrahim Souiri et Benjamin Bouzaglo, Sanae Marahati, Neta El Kayam, Abir El Abed, Zainab Afailal, Fatine Garti et le chœur féminin d’Essaouira. Un événement qui revisitera le patrimoine chgouri dans toutes les facettes du répertoire judéo-arabe, malhoun, chaâbi et andalou… A rappeler que cet événement est initié par l’Association Essaouira Mogador.

Voir aussi

Courage, Hatim : «Bi chifae l3ajel»

On voulait à tout prix croire que c’était juste une rumeur. Mais l’information a été …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.