Flash Infos

Algérie : 20 ans de prison requis pour Saïd Bouteflika et ses coaccusés

Algérie : 20 ans de prison requis pour Saïd Bouteflika et ses coaccusés

Le tribunal militaire de Blida a requis, lundi, une peine de 20 ans de prison à l’encontre de Saïd Bouteflika, frère-conseiller du Président déchu, des deux anciens patrons des services de renseignement, le général de corps d’armée à la retraite, Mohamed Mediène dit Toufik et le général-major à la retraite, Bachir Tartag, et de Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des Travailleurs, a déclaré à la presse Me Noureddine Benissad, membre du collectif d’avocats défendant Louisa Hanoune.

Les quatre individus avaient été condamnés en septembre dernier en première instance par le tribunal militaire de Blida à quinze ans de prison ferme chacun pour atteinte à l’autorité de l’armée et complot contre l’autorité de l’Etat.

L’avocat a expliqué que les plaidoiries des avocats assurant la défense de Louisa Hanoune en appel devant la cour militaire ont commencé ce matin après le réquisitoire du procureur général militaire près la cour militaire de Blida demandant l’aggravation de la peine à 20 ans de prison à l’encontre de tous les prévenus.

La défense a démontré que Louisa Hanoune n’a fait qu’exercer ses droits fondamentaux, l’activité politique et l’expression d’une opinion en proposant à l’occasion d’une rencontre avec le général de corps d’armée Toufik et Said Bouteflika dans une résidence officielle et non secrète une démarche politique en insistant sur la démission de Abdelaziz Bouteflika de son poste de président et d’aller vers un processus constituant par l’élection d’une assemblée constituante, a ajouté Me Benissad.

Il a estimé que les chefs d’accusation de complot ou d’attentat contre l’autorité de l’Etat, la destruction ou le changement du caractère républicain de l’état ne tiennent pas la route.

Avec MAP

Voir aussi

COVID-19 : Le Monde se Confine !

COVID-19 : Le Monde se Confine !

Événements annulés en cascade, familles claquemurées dans leurs maisons, salles d’isolement inviolables dans les hôpitaux… …

6 Commentaires

  1. Mais il reste tebboune et ses amis mafieux

  2. Et également Escobar 6.

  3. Si j’étais marocain et père de filles mineures, je m’intéresserais au jugement du koweïtien qui a violé une mineure et qui est parti à son pays. Sans rendre compte. On sait que ‘vos frères du golfe’ ne viennent pas admirer les couchers de soleil, mais y a un minimum.
    Je ne voudrais pas ressentir une infime partie de l’humiliation que doit éprouver le père de la fille. Voilà votre combat. On s’occupe du notre. Ou pas.

    • Le monde est petit on a vu ça même a bab Elwed malheureusement par son propre citoyen donc votre leçon vous pouvez la garder et la question n’est pas la je ne crache pas sur les malheurs des autres mais la vraie question vous vous cachez derrière comme votre régime que vous avez la même maladie incurable du maroc et vous venez vomir votre haine sur des sites marocaines libres à l’ordre de votre régime dictateur qui vous écrase depuis 62 et vous osez le soutenir et le peuple brave algérien il lutte pour que vous soyez libres et respecter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.