jeudi 17 août 2017

Secteurs sociaux : Priorités du PLF 2015

Secteurs sociaux maroc

Le projet de loi de Finances (PLF) 2015 porte un intérêt particulier aux secteurs sociaux dans leurs multiples aspects, notamment l’éducation, la santé et le logement social, afin de renforcer la cohésion sociale et réduire les disparités sociales et spatiales.

Dans le but de lutter contre la pauvreté et la précarité et l’exclusion sociale dans les quartiers périphériques, dans le monde rural et dans les régions montagneuses et éloignées, le PLF 2015 veillera à la coordination et à l’intégration des interventions de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) avec les autres stratégies et programmes visant le développement humain.
Les efforts seront ainsi axés sur le renforcement de la cohésion sociale à travers la poursuite des programmes financés par le Fonds d’Appui à la Cohésion Sociale, en particulier le Régime d’Assistance Médicale (RAMED), le soutien à la scolarisation et à la lutte contre la déperdition scolaire et l’assistance aux personnes à besoins spécifiques. De même, une attention particulière sera accordée à la généralisation de l’enseignement scolaire et au développement de l’offre universitaire et de la formation professionnelle. L’année 2015 sera marquée par l’amélioration de la qualité du système de formation et la mise en adéquation des programmes et des cursus avec les exigences du marché du travail, ainsi que par la poursuite et l’accélération de la professionnalisation des filières dans les établissements à accès ouvert et l’augmentation de l’effectif des boursiers pour atteindre 274.500 bénéficiaires.

Le PLF 2015 a pour objectif l’amélioration de la protection sociale et l’équité dans l’accès aux soins à travers l’extension de la couverture médicale de base, la mise en œuvre de la stratégie de la santé reproductive, la promotion de la santé des populations à besoins spécifiques, le renforcement des prestations de soins primaires, pré-hospitaliers et hospitaliers, la mise à niveau des infrastructures sanitaires et du patrimoine et l’amélioration de l’accès aux médicaments et consommables médicaux.
Pour promouvoir l’économie sociale et solidaire, le plan d’action retenu en 2015 porte notamment sur l’appui à la constitution des réseaux régionaux de l’Economie Sociale et Solidaire, l’organisation des rencontres de sensibilisation et d’information, l’accompagnement de la commercialisation des produits des coopératives au niveau des réseaux de distribution tel que «Maroc Taswiq» et le suivi du projet de loi n° 112-12 relative aux coopératives en matière de sensibilisation, de vulgarisation et de communication.

Hamid Dades

Voir aussi

Emission obligataire de BMCE BoA : L’AMMC donne le feu vert pour 1 milliard de dirhams

Le Groupe BMCE Bank of Africa vient d’annoncer  l’émission d’un emprunt obligataire subordonné perpétuel avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.