vendredi 22 novembre 2019

France : Le gouvernement s’attaque à la pollution plastique océanique

Le Gouvernement a décidé de s’attaquer au défi des déchets plastiques sur les plages françaises en lançant une charte composée d’une quinzaine d’engagements.

Lancée lundi par la secrétaire d’Etat française à la Transition écologique,Brune Poirson, cette charte pour « Une plage sans déchet plastique, pour des communes littorales éco-exemplaires », se fixe comme objectif : sensibiliser, prévenir et mettre en place des dispositifs liés au nettoyage, ramassage ou tri des déchets.

Quinze gestes ont été identifiés, allant de l’affichage d’informations à l’organisation du ramassage des poubelles, la formation des agents ou encore l’expérimentation de la consigne sur les contenants alimentaires avec des restaurateurs volontaires, explique le ministère français de la Transition écologique.

«C’est parce que le déchet de plastique est celui le plus retrouvé dans nos mers que la charte pour Une plage sans déchet plastique, pour des communes littorales éco-exemplaires a été lancée », affirme le ministère, soulignant qu’ « aujourd’hui, 80% des déchets marins proviennent de la terre et 75% d’entre eux sont des déchets plastiques ». « Sacs à usage unique, emballages, mégots… sont les déchets les plus répandus dans nos océans », selon le ministère.

« La lutte contre la pollution plastique est une priorité de notre action que nous menons sur tous les fronts. Au niveau européen d’abord en ayant renforcé les directives qui ont été adoptées sur le sujet. Au niveau national ensuite grâce à la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire qui sera débattue à la rentrée au Parlement ou encore avec le Pacte national sur les emballages plastiques pour lutter contre le suremballage. Enfin, le niveau local est primordial. De nombreuses collectivités sont déjà très engagées et l’objectif de cette charte est de les valoriser, de les regrouper et de pousser celles qui le souhaitent à en faire de même », a déclaré, à cette occasion, la secrétaire d’Etat française à la Transition écologique.

Etablie en lien avec l’Association nationale des élus du littoral (ANEL) et de nombreux acteurs comme l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et le Conservatoire du littoral, cette charte s’inscrit dans la continuité du travail mené par le gouvernement avec le Plan biodiversité et la Feuille de route pour une économie circulaire.

Le gouvernement français s’est fixé comme objectif « zéro plastique rejeté en mer d’ici 2025 ».

France a rejeté environ 11.200 tonnes de plastique rien qu’en Méditerranée en 2016, selon un rapport de WWF.

Avec MAP

Voir aussi

SAR le Prince Moulay Rachid s’entretient à Tokyo avec le Premier ministre japonais

SAR le Prince Moulay Rachid, qui a représenté Sa Majesté le Roi Mohammed VI à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.