Un syndicat algérien menace d’observer une grève ouverte dans le secteur de l’Education

Algérie,Unpef,Education

L’Union nationale des professionnels de l’enseignement et de la formation (Unpef), une puissante centrale syndicale en Algérie, a menacé d’observer une grève ouverte dans le secteur de l’Education.

Lors d’une réunion de son Conseil national, l’Unpef a critiqué une situation sociale jugée très précaire des professionnels du secteur de l’Education et tiré la sonnette d’alarme sur l’érosion du pouvoir d’achat sur fond de hausse des prix des produits de consommation et de la dépréciation du dinar.

En raison de l’ébullition que connaît le secteur de l’Education en Algérie, d’autres syndicats avaient menacé de lancer des actions de débrayage pour exiger une solution aux problèmes socioprofessionnels qui durent depuis des années.

Dans ce sens, le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire en Algérie (Cnapest) a annoncé avoir décidé d’engager une grève cyclique de deux jours par semaine à compter de la première semaine du mois de novembre.

Ces mouvements de protestation sont motivés par l’impossibilité des enseignants à continuer à subir la pression exercée par les plans pédagogiques exceptionnels mais également par l’érosion du pouvoir d’achat.

Lire aussi
Education : L’amour et le rêve perdus

Ils dénoncent l’impact de la terrible baisse du pouvoir d’achat et de la gravité de la situation sociale actuelle, et au vu des résultats d’une rentrée scolaire complexe dans tous les domaines qui ont pesé sur le professeur.

Ces syndicats appellent à l’amélioration du pouvoir d’achat, qui connaît une dangereuse baisse sans précédent, ainsi que l’augmentation des salaires du professeur en fonction de l’amélioration de sa situation sociale, et de le rendre économiquement et socialement à l’aise.

Ces grèves, qui interviennent moins d’un mois après la rentrée scolaire, s’expliquent par la situation générale dans laquelle se trouve le secteur, tant au plan social que professionnel.

En plus de la révision de la grille des salaires, du rétablissement de la retraite proportionnelle et sans condition d’âge, de la révision des programmes et des méthodes d’enseignement, les syndicats du secteur réclament un strict respect des engagements de la tutelle en ce qui concerne la révision du statut particulier.

LR/MAP

Voir aussi

ONU,Omar Hilale,Newslooks,droits de l'homme au maroc,Sahara marocain

Hilale au magazine US Newslooks | Les réformes engagées par SM le Roi ont permis des réalisations remarquables en matière des droits de l’Homme

L’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale a souligné, dans une interview …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

WeePie Cookie Allow cookie category settings icon

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.

WeePie Cookie Allow close popup modal icon