vendredi 22 septembre 2017

Grand Prix Lalla Meryem de tennis : La Russie en tête de la 17ème édition

C’est au club de l’US Cheminots de Rabat que la Russe Anastasia Pavlyuchenkova a remporté, samedi 6 mai, la 17ème édition du Grand Prix de SAR la Princesse Lalla Meryem de tennis. Au bout de deux sets (7-5, 7-5), elle a battu l’Italienne Francesca Schiavone, lors de cette finale. En double, le titre de champion est revenu au tandem Timea Babos (Hongrie) et Andrea Hlavackova (Tchéquie).

La première victoire de sa saison a été réalisée à Monterrey. Aujourd’hui, avec beaucoup de difficultés, la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (16ème mondiale) remporte la 17ème édition du Grand Prix Lalla Meryem de tennis. Un parcours presque parfait. Durant les 5 matches joués lors de ce tournoi, la Russe n’a concédé qu’un seul set et c’était aux quarts de finale, face à l’Américaine Laura Davis (6-4, 3-6, 6-3). En demi-finale, Pavlyuchenkova avait disqualifié l’Italienne Sarra Errani.

Face à la finaliste italienne, qui est 100ème mondiale et spécialiste de la terre battue, la victoire n’était donc pas du tout facile pour Anastasia Pavlyuchenkova.

A savoir que l’Italienne a été admise à ce tournoi WTA, grâce à la Wild-Card qui lui a été accordée par la Fédération royale marocaine de tennis. A 36 ans, elle est un adversaire de taille, en plus de sa maîtrise de jeu sur terre battue qui lui a valu la victoire à Roland Garros en 2010.

Malgré son classement au 16ème rang mondial, la Russe devait faire beaucoup d’efforts pour désorienter son adversaire et éventuellement pouvoir remporter ce tournoi. Certes, Francesca Schiavone avait l’avantage d’une meilleure adaptation à la surface de jeu, mais la redoutable tenniswoman Russe a finalement pu remporter cette finale.

La partie a fini par devenir tactique: la Russe variait le jeu, l’adversaire répondait avec vivacité. Le sort des sets tenait par moment à un simple détail ou à un moment d’inattention de l’adversaire. La Russe a su exploiter les failles et remporter le premier set (7-5).

Lors du second set, Francesca a mis tous ses efforts en œuvre, mais ne parvenait pas à déstabiliser Pavlyuchenkova, visiblement décidée à ne pas laisser échapper cette occasion de remporter son premier titre au Maroc. Sur le même score que la première manche, la Russe a remporté aussi la seconde (7-5). Une victoire méritée et très bonne pour le classement et le moral, en prévision des prochaines échéances, à commencer par le tournoi de Madrid.

Toute victoire a un prix…

Celle-là, a rapporté à Pavlyuchenkova la somme de 43.000 dollars et un bonus de 280 points, au moment où son adversaire italienne a empoché 21.400 dollars (+180 points). En double, le dernier mot est revenu au tandem T. Babos (Hun)/A. Hlavackova (CZE), tête de série n° 1, qui ont battu N. Stojanovic (Serb)/M. Zanevska (Bel) sur le score de 2-6, 6-3 et 10-5. Une fin de tournoi en fête dans l’enclos des Cheminots avec la participation des tenniswomen venues de 25 pays, suivies pendant six jours par 300 millions de personnes dans 170 pays.

Ghita Hanane

Voir aussi

Les joueurs du Raja sèchent les cours

Les joueurs du club ont boycotté, lundi 10 juillet au complexe Oasis, la première séance …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.