Sahara Marocain | La frivolité du régime algérien à l’origine du statu quo retardant le règlement d’un conflit artificiel et aggrave son isolement

Talaâ Saoud Al Atlassi,Sahara marocain,Algérie-Polisario

La frivolité du régime algérien est à l’origine du statu quo retardant le règlement du conflit artificiel autour du Sahara marocain et aggrave sa crise politique et financière, tout en l’isolant davantage du peuple, a estimé l’écrivain-journaliste, Talaâ Saoud Al Atlassi.

Dans un article intitulé ”Un régime frivole qui prend en otage l’Algérie” publié sur le site électronique ”Machahid 24”, M. Saoud Al Atlassi a relevé que l’Algérie sera la seule perdante des manœuvres dilatoires du régime et de ses gabegies, rappelant que le regretté Souverain, Feu SM le Roi Hassan II, avait déjà prédit la frivolité dudit régime, depuis des décennies, dans une réponse à un journaliste français qui se demandait si les immenses ressources pétrolières de l’Algérie représentaient un motif d’inquiétude pour le Maroc.

Et de poursuivre que le regretté Souverain avait répondu que ”ce serait, certes, normal que Je m’inquiète. Mais en constatant la manière avec laquelle le régime algérien exploite l’immense richesse dont dispose le pays, il M’est permis de s’inquiéter à propos de l’avenir du peuple algérien”.

M. Saoud Al Atlassi a noté que cette réponse édifiante de Feu SM le Roi Hassan II est toujours d’actualité, avec les grandes frustrations qu’endurent au quotidien le peuple algérien, entres autres, les carences en produits de première nécessité et les déficits au niveau des infrastructures industrielles et socio-économiques.

Il a relevé que toutes les manœuvres du régime algérien s’appuyant notamment sur le lobbying et des médias à sa solde contre le Maroc sont, au final, vouées à l’échec et servent tout au contraire les intérêts du Royaume qui n’a pas besoin de fournir, face à cet acharnement, le moindre effort.

L’écrivain-journaliste a cité, pour exemple, l’interview accordée par le Secrétaire d’État américain, Antony Blinken, à la chaîne britannique BBC et lors de laquelle la journaliste a interpellé le responsable US avec insistance, et à quatre reprises, sur la reconnaissance par les États-Unis d’Amérique de la marocanité du Sahara.

Lire aussi
La proposition d’autonomie présentée par le Maroc est “la seule solution au conflit sur le Sahara”

En réponse, le Secrétaire d’État américain a affirmé que la reconnaissance américaine du Sahara marocain est irrévocable, soulignant que l’administration américaine appuie les efforts de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour un règlement durable et honorable de ce conflit.

M. Saoud Al Atlassi a indiqué que toutes les manœuvres du régime algérien, s’appuyant sur des groupes de pression au sein du Congrès américain et autres, se sont soldées par un échec total, rappelant le communiqué de la diplomatie américaine au terme d’une entrevue, à Washington, entre le Secrétaire d’Etat américain, de retour d’une tournée africaine, avec son homologue marocain, Nasser Bourita, qui soulignait que le partenariat bilatéral est de longue durée et résolument inscrit dans le cadre des intérêts communs en faveur de la paix, de la sécurité et de la prospérité dans la région.

Il a, à ce propos, évoqué les conventions signées, le 22 décembre dernier à Rabat, englobant, entre autres, la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara, au grand désespoir de tous ceux qui sont à la solde du régime algérien, ajoutant que le communiqué de la diplomatie américaine a été clair en réaffirmant que la proposition marocaine d’autonomie est sérieuse, crédible et réaliste.

Et de conclure que l’entrevue, lundi dernier à Washington, entre MM. Blinken et Bourita conforte la dernière résolution du conseil de sécurité des Nations Unies et vient souligner l’engagement de l’administration américaine en faveur des efforts de la communauté internationale pour le règlement de ce conflit, sous l’égide de l’ONU, en prenant en ligne de compte la proposition marocaine d’autonomie.

LR/MAP

Voir aussi

Crise économique,produit alimentation,Algérie,pétrole,gaz

Crise économique et grogne sociale | Les chiffres qui expliquent le paradoxe algérien

Malgré les importantes richesses naturelles dont elle dispose, pétrole et gaz essentiellement, l’Algérie reste toujours …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

WeePie Cookie Allow cookie category settings icon

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.

WeePie Cookie Allow close popup modal icon