Les efforts du Maroc en faveur des droits de la femme et de la famille mis en relief à Stockholm

Les efforts du Maroc en faveur des droits de la femme et de la famille ont été mis en relief à Stockholm, à l’occasion d’un séminaire intitulé “Droits des femmes au Maroc: vers une société plus inclusive”.

L’événement, organisé à la résidence du Maroc à Stockholm, en célébration de la Journée internationale des droits des femmes, a réuni un auditoire diversifié de 70 participants, représentant le corps diplomatique, le monde académique et universitaire, le Réseau des Femmes suédoises (IWC), les membres du Réseau des compétences marocaines et des représentantes des associations marocaines.

Dans une allocution de circonstance, l’Ambassadeur du Maroc en Suède, Karim Medrek, a mis l’accent sur les efforts du Royaume, sous l’Impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en faveur des droits de la femme et de la famille, consacrés par la Constitution de 2011, déclinant les multiples réformes ayant permis de lutter contre toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, mais également de consolider leur autonomie, tout en renfonçant leur rôle et de leur participation active à la vie politique, économique et sociale du pays.

Depuis son accession au trône, SM le Roi Mohammed VI a placé au cœur de Ses préoccupations la consolidation de l’État de droit et la promotion des droits de l’homme, a relevé M. Medrek, rappelant, dans ce sens, la Haute Sollicitude dont le Souverain ne cesse d’entourer les femmes, en vue de leur conférer la place qui leur échoit en tant qu’acteur et élément clé au sein d’une société ouverte et moderne, mais aussi pour leur permettre de s’épanouir et de contribuer à la marche du développement inclusif et durable du Royaume.

Floride | Le Maire d’Orlando appelle à consolider les accords historiques signés entre le Maroc, les États-Unis et Israël

Et de préciser qu’au cours de ces deux dernières décennies, la femme marocaine a accumulé des acquis importants dans le cadre d’une approche globale et participative, notamment grâce aux dispositions de la Constitution de 2011 et du Code de la Famille de 2004, qui constituent les socles juridiques les plus significatifs pour promouvoir le statut de la femme et renforcer son autonomisation.

Par ailleurs, M. Medrek a indiqué que la commémoration de la Journée internationale de la femme au Maroc est marquée, cette année, par un débat national sur le Code de la famille, conformément aux Hautes Instructions Royales contenues dans le Discours du Trône de 2022, appelant à remédier aux lacunes et déséquilibres dans la mise en œuvre du Code de la famille et à harmoniser ses dispositions avec l’évolution de la société marocaine, vingt ans après son entrée en vigueur.

L’ambassadeur a également rappelé l’importance particulière de cette journée, qui honore les réalisations, les combats et les contributions des femmes à travers le monde, alors que la marche vers l’égalité des sexes se poursuit et que la lutte contre les injustices et les inégalités demeure cruciale.

”C’est un moment de bilan pour apprécier les avancées et les progrès, mais aussi un moment d’interrogation et d’analyse sur tout ce que les femmes continuent à vivre comme entrave à la jouissance de leurs droits, un moment d’engagement pour accélérer la cadence en faveur d’une société égalitaire”, a fait remarquer le diplomate.

Maroc-Ukraine | Mayara souligne l’importance de la diplomatie parlementaire dans le renforcement des relations bilatérales

De son côté, l’Ambassadeur de la Suède en charge de l’égalité des genres, Sofia Calltorp, a livré un aperçu de l’expérience suédoise en matière d’égalité des sexes et de la situation des droits des femmes dans son pays, ainsi que les défis à relever, tant il est vrai qu’aucun pays au monde, aussi développé soit-il, n’a atteint le niveau escompté par les femmes.

Louant l’expérience marocaine en matière d’autonomisation des femmes et de défense de leurs droits, Mme Calltorp a souligné l’importance de renforcer le partenariat entre les deux pays en la matière et de procéder à un échange d’expériences.

Pour sa part, Naima Benali, physicienne marocaine renommée et défenseure des droits de l’homme, a captivé l’audience avec sa présentation intitulée ”Briser les barrières: le Maroc sur la voie de l’égalité entre les femmes et les hommes”. Mme Benali a, brillamment, mis en lumière les progrès significatifs réalisés par le Maroc dans la promotion des droits des femmes, tout en abordant les défis persistants et les opportunités d’amélioration.

La rencontre a été suivie par la deuxième édition du “Women Empowerment Award”, que l’Ambassadeur du Maroc a eu le privilège de remettre à quatre femmes marocaines qui s’illustrent dans leurs secteurs d’activités respectifs en Suède.

Ces femmes ont été honorées pour leurs réalisations singulières dans des secteurs aussi divers que l’entrepreneuriat, la finance, l’informatique et la mode. Leur succès et leur engagement envers l’autonomisation des femmes ont été célébrés comme des exemples inspirants de leadership et de détermination.

LR/MAP

,

Voir aussi

france,franck riester,Maroc,stéphane séjourné

Paris et Rabat unis par un partenariat unique fondé sur un lien exceptionnel (Quai d’Orsay)

Le Maroc et la France sont unis par un “partenariat unique” fondé sur un “lien …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...