L’Angola et le Maroc veillent à développer davantage leurs relations dans un monde en perpétuelle reconfiguration

Le ministre angolais des relations extérieures, Téte Antonio a affirmé, mardi à Rabat, que son pays et le Maroc veillent à développer davantage leurs relations, à travers des actions concrètes, dans un monde en perpétuelle reconfiguration.

S’exprimant lors d’un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, à l’issue des travaux de la 3ème session de la Commission mixte de coopération maroco-angolaise, M. Antonio a rappelé que des mécanismes ont été mis en place par le passé pour renforcer ces relations, à la faveur d’une série d’initiatives qui ont servi de feuille de route afin de donner un nouvel élan à cette coopération.

Il a, dans ce sens, souligné l’importance de développer de tels partenariats en Afrique, ajoutant que son pays est animé par la volonté de renforcer la coopération avec le Royaume du Maroc, à même de contribuer au rayonnement du Continent.

Covid-19 | Cinq nouveaux décès et 2.064 cas d’infection en 24 heures

Le chef de la diplomatie angolaise a, en outre, fait part du souhait de son pays, qui a déjà diversifié son économie, de collaborer avec le secteur privé au Maroc pour poursuivre le développement et le renforcement des relations maroco-angolaises.

“Nous souhaitons également tirer profit de l’expérience du Royaume du Maroc, notamment dans les domaines financier, touristique et de l’éducation”, a-t-il expliqué.

Il a aussi affirmé que son pays ambitionne de créer un cadre propice pour attirer le secteur privé marocain, estimant que cette coopération permettra à l’Angola de développer ses propres potentialités et aux investisseurs étrangers de bénéficier de ses différents atouts, dont son positionnement stratégique.

LR/MAP

,

Voir aussi

Bourita | “La question du Sahara Marocain n’est plus à l’ordre du jour à l’Union africaine”

La question du Sahara marocain n’est plus à l’ordre du jour à l’Union africaine, le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...