Joe Biden promet de faire appel d’une décision de justice qui menace les enfants migrants

Etats-Unis,Joe Biden,enfants migrants

Le président américain a condamné samedi la décision prise la veille par un juge fédéral de bloquer les nouvelles demandes d’inscription au programme d’Action différée pour les arrivées d’enfants (DACA), une initiative datant de l’ère Obama qui vise à protéger les de l’expulsion.

Le juge Andrew Hanen, qui avait été nommé par George W. Bush, a déclaré dans son jugement vendredi que le département de la Sécurité intérieure (DHS) a violé la Loi sur la procédure administrative (APA) « avec la création de DACA et son fonctionnement continu. »

Le président Biden a répondu dans un communiqué publié par la Maison Blanche samedi, expliquant que DACA, lancé en 2012 sous l’administration Obama, « a permis à des centaines de milliers de jeunes immigrants de rester aux États-Unis, de vivre, d’étudier et de travailler dans nos communautés. »

Alors que la décision du tribunal fédéral maintient en place le statut des plus de 600.000 bénéficiaires actuels de DACA, M. Biden a noté que la décision du juge « relègue des centaines de milliers de jeunes immigrants à un avenir incertain ».

Deux hommes, «Deux Amériques» face à face | Duel à long suspense !

« Le département de la Justice a l’intention de faire appel de cette décision afin de préserver et de fortifier DACA », a écrit le président américain, qui a qualifié cette décision de « profondément décevante”.

Le procès avait été intenté par une coalition d’États dirigée par le Texas, qui soutenait que la politique violait l’APA et la Constitution. Alors que la bataille autour du programme dure depuis neuf ans, c’est la première fois qu’un tribunal juge le programme illégal.

Les républicains ont affirmé à plusieurs reprises que DACA était illégal, et le président a cherché à le révoquer. Cet effort a été rejeté par la Cour suprême, qui a estimé que la plainte de l’administration Trump avait été faite d’une manière « arbitraire et capricieuse », sans toutefois se prononcer sur le programme lui-même.

LR/MAP

Voir aussi

RASD,William Ruto,Kenya

Le Président William Ruto “coupe les ponts” avec les séparatistes de la pseudo “RASD”

La décision du Président de la République du Kenya, M. William Ruto, de révoquer la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...