mardi 22 août 2017

«Bereztem», l’aristoloche

«Bereztem», c’est l’aristoloche, de son nom latin Aristolochia longa. Cette plante tire son actuelle notoriété, mais très controversée, voire rejetée totalement par la médecine moderne, du fait qu’elle guérirait de nombreux cancers. D’origine asiatique et européenne, bien connue dans le monde de la médecine phytothérapique et populaire d’antan et d’aujourd’hui, sa prescription est soumise toutefois à des règles très strictes. Il existe plusieurs sortes d’aristoloches. Elles sont en majorité vénéneuses. Il est donc dangereux d’en faire la cueillette soi-même, d’une part et, d’autre part, son utilisation prolongée provoque des lésions rénales irréversibles et la paralysie des membres. On lui reconnaît tout de même des propriétés thérapeutiques.

Elle soignerait les problèmes diurétiques, de rhumatisme, de goutte, de douleurs vasculaires, etc. Chez nous, les herboristes connaissent ce rhizome qui est généralement conseillé pour soigner certaines maladies du cancer. Il est aussi préconisé en cas de diabète et d’asthme. Mais attention: cette plante est toxique, interdite pour les femmes enceintes!

Voir aussi

L’anone ou «chirimoya»

Le corossol ou l’anone est le fruit du corossolier «annona muricata» ou anonier. Il a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.