mardi 24 octobre 2017

Sahara : Message royal à Ban Ki-moon

Omar Hilale, nommé ambassadeur, représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Organisation des Nations Unies, a remis, le 23 avril, ses lettres de créance au Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. Le 17 avril, il lui avait remis un message royal en relation avec le dernier rapport sur le Sahara marocain.

Au cours de cet entretien, l’ambassadeur a souligné les fondamentaux du Maroc concernant la question du Sahara marocain. Il a précisé: «Toute sortie de ce cadre serait périlleuse pour l’ensemble du processus de négociations».
«Sur Hautes instructions de Sa Majesté le Roi, j’ai été reçu par le Secrétaire général de l’ONU à qui j’ai remis un message royal relatif au dernier rapport de l’ONU sur le Sahara marocain», a déclaré M. Hilale à la MAP, soulignant avoir saisi cette occasion pour rappeler «les fondamentaux présidant aux négociations politiques», à savoir: «Rester fidèle et respecter les termes de la résolution du Conseil de sécurité de 2007 qui fixe le mandat de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU». Parallèlement, l’ambassadeur a rappelé les termes du communiqué à la suite de l’entretien téléphonique en août 2012, de SM le Roi Mohammed VI avec Ban Ki-moon, appelant à préserver le cadre du mandat de la médiation, la promotion de la solution politique et l’encadrement du mandat de l’Envoyé personnel avec des termes précis, ainsi que la contribution du Maroc au sein des Nations Unies.
Ce rappel des termes de référence traduit l’attachement du Maroc au processus de règlement politique, son engagement sincère dans la négociation sous les auspices du Secrétaire général et du Conseil de sécurité et, en même temps, sa «ferme opposition» à «toute sortie de ce cadre qui serait périlleuse à l’ensemble du processus de négociations». Omar Hilale a encore souligné: «Autant nous sommes attachés à ce processus de recherche d’une solution politique, durable et mutuellement acceptable à ce différend régional, autant nous nous opposerons, avec force et détermination, à toute tentative d’instrumentalisation de la question des droits de l’homme afin de porter atteinte à l’intégrité territoriale du Royaume». La réunion du Conseil de Sécurité qui devait avoir lieu le 23 avril autour de la question du Sahara a été reportée à la semaine suivante.

Voir aussi

Décompensation du gaz butane : Pas avant 2019

Le gouvernement ne procèdera pas à la réforme du système de compensation du gaz butane …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.