Argentine/ COVID-19 | Le bilan s’élève à 17.415 cas et 556 décès

Argentine/ COVID-19 | Le bilan s’élève à 17.415 cas et 556 décès

L’Argentine a recensé 564 nouveaux cas de Covid-19 et 17 décès au cours des dernières 24 heures, portant le à total 17.415 infections et 556 morts à cause de la pandémie.

Selon le dernier bilan du ministère de la Santé, publié lundi soir, Buenos Aires et la province du même nom continuent de concentrer la plus grande majorité des infections (93,2%), après le recensement de 274 et 252 nouveaux cas, respectivement.

Le nombre total de personnes touchées dans la capitale et la province de Buenos Aires atteint respectivement 8.480 et 6.144, mais la zone la plus touchée reste la zone métropolitaine de Buenos Aires (AMBA).

Depuis quelques semaines, les bidonvilles sont devenus parmi les épicentres de la pandémie, où le gouvernement y concentre ses efforts, tout en étudiant une prolongation de la quarantaine jusqu’au 7 septembre.

Sur un total de 17.415 cas de coronavirus en Argentine, 5,6% sont issus de l’étranger, 43,3% résultent de contacts étroits avec des personnes infectées et 36% concernent des cas de circulation communautaire.

Selon le ministère, 17 personnes sont mortes au cours des dernières 24 heures: huit d’entre elles à Buenos Aires, cinq dans la province de Buenos Aires, trois à Chaco (nord) et une à Cordoue.

L’une des victimes de Chaco n’avait que 14 ans et est à ce jour la plus jeune personne décédée des suites du coronavirus en Argentine.

Les autres personnes décédées avaient entre 44 et 92 ans, tandis que sur les 17 décès, dix étaient des hommes et six des femmes.

Jusqu’à présent, 5.621 personnes ont quitté les hôpitaux après avoir été déclarées guéries de la maladie.

D’autre part, le gouvernement d’Alberto Fernández examine avec les responsables locaux la prolongation de la quarantaine notamment dans la province de Buenos Aires et la capitale.

De son côté, le personnel de santé des hôpitaux tels que Ramos Mejía, à l’AMBA, a protesté contre les conditions de travail dans lesquelles il travaille, évoquant le manque de protection et le faible nombre de tests effectués.

L’Argentine est en quarantaine obligatoire depuis le 20 mars, mais la majeure partie du pays est déjà à un stade avancé d’un isolement plus flexible.

LR/MAP

Voir aussi

HRC des réfugiés dans le monde gravement menacée

HCR | L’éducation des réfugiés dans le monde gravement menacée

En l’absence de mesures immédiates et audacieuses adoptées par la communauté internationale pour contrer les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.