samedi 16 décembre 2017

Mondialito : Raja «oui», Raja inouïe

Mondial des clubs Roi MohammedVI raja decembre 2013

Le Raja de Casablanca s’est incliné, en finale de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Maroc 2013, face au FC Bayern de Munich. C’était sur le score de 2 buts à zéro. Oui, mais qu’importe…

L’essentiel est que ce Raja, sur lequel personne ne misait vraiment au début a su démentir tous les diagnostics qui pariaient plutôt sur les «grandes» équipes mexicaine et brésilienne. Deux adversaires que le Raja a aplaties, faisant grandir l’espoir et durer le rêve. Un rêve nourri par l’enthousiasme d’un public à qui il a été donné, de vivre une liesse incomparable et dont il commençait à avoir besoin…
Qu’importe le 2 à 0, quand le Bayern, meilleur club du monde, débarquait à Marrakech, avec un palmarès on ne peut plus riche et plus performant, après avoir raflé la ligue des champions, le championnat et la coupe d’Allemagne ainsi que la super coupe européenne, que tout le monde donnait favori, a eu du mal à jouer un Raja déchaîné et sans complexe.
Un club déjà gagnant, comme étant le premier arabe et 2ème africain à atteindre la finale.
En dehors de quelques bévues de jeu, le Raja a été plus qu’à la hauteur face au Bayern de Ribéry, de Lahm, de Dante et d’Alcantara (auteurs des 2 buts respectivement à la 7ème et à la 22ème minute).
Parler donc d’une défaite serait trop, pour cette équipe du Raja qui a su conquérir les cœurs et les esprits de ses supporters marocains dans les quatre coins du monde et ses autres supporters d’Afrique et du monde arabe, qui n’ont rien épargné pour soutenir ce club marocain dans son entrée officielle dans le rang des grands.
Ni défaite, ni échec donc, c’est un exploit pour lequel le Raja doit être congratulé et vivement salué par tous les Marocains, Rajaouis soient-ils ou autres. Car en définitif, c’était du vrai niveau du foot marocain dont cette équipe a fait montre et c’est aujourd’hui un modèle à suivre par tous les autres clubs nationaux qui devraient y voir une bonne référence.

Hamid Dades
………………………………………………………………………

Un exploit félicité par le Roi


Le Raja Mondialito Marrakech decembre 2013


Sa Majesté le Roi qui a présidé la cérémonie de remise de la Coupe au Champion, a suivi le match et a adressé un message de félicitations au Raja de Casablanca, pour son grand exploit.
Le Souverain qui a fait part de ses vives félicitations au Club du Raja, sa direction et son public, pour cette performance et cette consécration internationale méritée, a également tenu à exprimer «Sa grande fierté de ce grand exploit du Club, grâce aux efforts de tous les acteurs, cadres techniques, staffs médical et administratif, dirigeants et joueurs, qui ont fait montre de persévérance, de sérieux, de grandes capacités footballistiques et de formidables prouesses face à des clubs de renom, parmi les meilleurs au monde».
Ces performances, a affirmé Sa Majesté, ont permis d’éblouir le public sportif national, arabe et international et de représenter, de la meilleure manière qui soit, le sport national, notamment le football, qui a ainsi renoué avec le rayonnement et la gloire.
De même, SM le Roi s’est dit confiant que ce grand exploit, sans précédent au niveau arabe et qui a été à la hauteur des aspirations et attentes de la famille du football national, non seulement à Casablanca mais dans l’ensemble du Royaume, constituera un facteur de motivation pour redoubler d’efforts et signer de nouvelles performances, ce qui est de nature à inscrire de nouveaux titres au palmarès du Raja de Casablanca, déjà riche de distinctions régionales, continentales et internationales, ce qui en fait un exemple à suivre pour l’ensemble des instances et clubs sportifs au niveau national.
Le Souverain a aussi formulé le vœu que cette performance soit suivie par d’autres succès, à la hauteur de l’histoire de ce grand club et des aspirations de ses joueurs de haut niveau, connus pour leur patriotisme sincère et leur esprit sportif.

 

Palmarès
Ce titre que personne ne voit


Si c’est dans l’adversité que se mesurent les gloires et se forgent les légendes, le Raja a bien été au rendez-vous de ce Mondialito et s’en est même servi pour gravir les échelons et monter en grade, à l’échelle mondiale.
Faisant face aux grands du monde, les coéquipiers de Mohcine Iajour, (Ballon de bronze de l’édition, après Lahm, FCBM, ballon d’argent et Ribéry Ballon d’or) ont donné le meilleur d’eux-mêmes aussi bien face aux Mexicains de Monterrey que quand ils ont surpassé les artistes brésiliens de l’Atletico Mineiro. Face au Bayern, ils avaient déjà gagné un titre, celui notamment de premier club du pays (arabe et africain) organisateur qui atteint la finale.
Le palmarès suivant le montre d’ailleurs clairement :
Année Pays hôte Vainqueur Finaliste Troisième
2000 Brésil Corinthians (BRE) Vasco de Gama (BRE) Necaxa (MEX)
2005 Japon Sao Paulo (BRE) Liverpool (ENG) Saprissa (Costa Rica)
2006 Japon Internacional (BRE) FC Barcelone (ESP) Al Ahly (EGY)
2007 Japon Milan AC (ITA) Boca Juniors (ARG) Urawa Red Diamonds (JAP)
2008 Japon Manchester United (ENG) LDU Quito (EQU) Gamba Osaka (JAP)
2009 Emirats arabes unis FC Barcelone (ESP) Estudiantes (ARG) Pahng Steelers (COR)
2010 Emirats arabes unis Inter Milan (ITA) TP Mazembe (CGO) Internacional (BRE)
2011 Japon FC Barcelone (ESP) FC Santos (BRE) Al Sadd SC (QAT)
2012 Japon Corinthians (BRE) Chelsea (ENG) Monterrey FC (MEX)
2013 Maroc Bayern Munich (GER) Raja Casablanca (MAR) Atlético Mineiro (BRE)


La 10ème édition (11-21 décembre à Agadir et Marrakech) a ainsi été remportée par le Bayern Munich (Allemagne) aux dépens du Raja de Casablanca (Maroc), mais ce tableau montre bien qu’en dehors du club brésilien de Corinthians qui a remporté la première édition, organisé en 2000, au Brésil, Face à Vasco de Gama -un autre club brésilien!- jamais aucun autre club représentant le pays hôte n’a atteint cette finale. Deux clubs japonais se sont contentés de la 3ème place, lors de la 4ème et de la 5ème édition, bien que le Japon ait abrité cette coupe à six reprises (de 2005 à 2008 et puis en 2011 et 2012). Le Raja, sorti au 1er tour lors de la première édition organisée au Brésil en 2000, peut aujourd’hui être fier d’avoir été vice-champion et finaliste en 2013, et pourquoi pas capitaliser sur cet exploit pour être champion en 2014… Les paris sont ouverts!

HD

Voir aussi

Le Roi Mohammed VI en Côte d’Ivoire : De quoi est faite la relation ?

A l’occasion du 5ème Sommet UA-UE, dont les travaux se sont ouverts le 29 novembre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.